Changer sa chaudière en 2020: les aides en question

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Changer sa chaudière en 2020: les aides en question

Publié le 18/12/2019 à 10:22 - Mise à jour le 07/01/2020 à 12:05
Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Prime Renov’ en vigueur au 1er janvier prochain, prime énergie, éco-prêt à taux zéro : quelles aides peuvent vous être apportées si vous devez changer de chaudière, en fonction de l’équipement choisi et de votre situation? Exemples avec trois familles. 
 
La vieille chaudière vient de rendre l’âme. Ou encore elle consomme beaucoup trop d’énergie. Ou autre cas de figure: la changer contre un mode de chauffage plus écologique. En fonction de la situation, et du projet, on a droit à des aides, notamment sous forme de primes, nouvelle version du CITE (Crédit d’impôt transition énergétique) pour 2020.
 
 
Une chaudière à gaz pour un ménage modeste
 
Exemple: une famille de cinq personnes réside à Nantes, dans un appartement de 75 m², et la  chaudière à gaz vient de lâcher. Il en faut absolument une nouvelle, mais cela coûte uen petite somme. Une qide est possible si les revenus de votre foyer sont inférieurs à 34784€/an.
 
Pour bénéficier de « Ma Prime Renov’ », qui succède au CITE, on doit obligatoirement acquérir une chaudière à gaz à très haute performance énergétique, c’est à dire dont l’efficacité énergétique saisonnière est supérieure ou égale à 92 %. Les modèles les plus courants sont les chaudières à condensation, dont le prix oscille entre 3000 et 5200€. 
 
On peut aussi obtenir une aide en demandant une prime à l’Anah avant d’engager les travaux. Dans la situation du foyer vu tout à l'heure, son montant est de 2000€. Une prime énergie de 233€ peut également être versée. Il y a aussi possibilité de boucler le budget chaudière grâce à un micro-crédit.
 
Une pompe à chaleur pour un couple de retraités parisiens
 
Autre exemple : un couple de retraités désireux d’améliorer les performances énergétiques de sa petite maison en région parisienne. Pour ce faire, outre des travaux d’isolation, il faut envisagerl’achat d’une pompe à chaleur air/eau, dont le coût moyen s’élève à 12 238€. 
 
Avec des ressources inférieures à 44 124€ annuels, ce couple fait partie des ménages dits « à revenus intermédiaires ». Cela ouvre droit dès le 1er janvier 2020 à une Prime Renov’ de 2000€. Ce rajoute la possibilité de demander une prime énergie à un fournisseur (dans le cadre des Certificats d’économie d’énergie), qui pourra aller jusqu’à 2500€. 
 
Dans ce cas, il reste tout de même plus de 7700€ à charge. Un prêt à taux zéro aidera à financer le projet. Si on relève du régime générale, on peut demander une aide à la caisse de retraite. Enfin, si l’ensemble des travaux dépasse un budget de 10000€, il faut se renseigner sur l’exonération de taxe foncière. 
 
Une chaudière à bois
 
Dernier exemple : un couple avec un enfant. La famille habite une maison de 90 m² dans la région de Lyon, achevée depuis plus de deux ans, et dont les  revenus sont supérieurs à 33 346€. Le projet: investir dans une chaudière à bois, ce qui représente un coût de 13000€ à 20000€ pour une alimentation par granulés –  qui permet de  diviser ensuite par quatre la facture de chauffage. 
 
Mauvaise nouvelle, cette famille n'est pas éligible au dispositif Coup de pouce chauffage du ministère de la Transition écologique et solidaire (ex-CITE). Elle peut en revanche prétendre à un éco-prêt à taux zéro d’un montant de 15 000€ maximum, et obtenir une Prime énergie de 783€. Pour les travaux d’installation, nos lyonnais bénéficient également d’un taux de TVA réduit, à condition de les confier à un artisan certifié RGE – Reconnu garant de l’environnement. 
 
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Equipement, logement et zone géographique, composition du ménage et ressources : de nombreux critères entrent en ligne de compte

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-