La compagnie irlandaise Ryanair annonce des baisses de prix dans les deux ans à venir

Prix en baisse

La compagnie irlandaise Ryanair annonce des baisses de prix dans les deux ans à venir

Publié le :

Dimanche 26 Avril 2015 - 15:12

Mise à jour :

Dimanche 26 Avril 2015 - 16:35
La compagnie low cost Ryanair va baisser nettement le prix de ses billets dans les deux années à venir. Ne cherchez pas la générosité dans le choix de l'entreprise: elle profite surtout d'un contexte très favorable pour une politique commerciale agressive.
©Paolo Margari
PARTAGER :
-A +A

Une bonne nouvelle pour ceux qui aiment les escapades aériennes sur les compagnies low cost: Ryanair a annoncé que les prix des ses billets, déjà parmi les plus bas du marché, allaient encore baisser de 10% à 15% dans les deux prochaines années. C’est le PDG de l’entreprise Michael O’Leary qui l’a annoncé dans une interview accordée au Journal du Dimanche.

Pour le dirigeants, le passage du prix moyen d’un billet de 46 euros à 40 euros correspond à un contexte particulièrement favorable pour l’entreprise est les consommateurs. Primo, la baisse du prix du pétrole, et donc des carburants, va, après un temps d’attente, être répercutée naturellement sur le prix du billet. Secundo, Ryanair peut se positionner sur le créneau de la compétitivité en récupérant de la marge sur le nombre sans cesse croissant des passagers transportés: sur les douze derniers mois, le nombre de billets vendus a augmenté de 11% et Ryanair s’attend à franchir la barre des 100 millions de passagers pour le prochain exercice. Et tertio, Ryanair profite de négociations fructueuses avec des aéroports moins fréquentés (comme celui de Beauvais en France où la compagnie est très présente) qui veulent se développer et proposent des tarifs plus intéressants aux compagnies qui veulent y développer des liaisons.

Ryanair bénéficie enfin de sa politique d’achat d’avions neufs (la flotte de la compagnie n’a qu’une moyenne de cinq ans d’âge), nécessitant moins de maintenance et pouvant accueillir plus de passagers.

De bonnes nouvelles pour les voyageurs français, ce qui n’empêche pas le patron de Ryanair de rappeler que s’il est ravi d’avoir des clients en France, il n’est pas prêt à y avoir des employés: "Mais qui veut employer des salariés en France? Vous avez vu la fiscalité, le droit du travail? Nous avons du personnel en Espagne, en Italie, en Allemagne, mais pas en France à cause de cette folie administrative".

 

La compagnie espère à court terme transporter 100 millions de passagers par an

Commentaires

-