Le Black Friday « officiel » sera reporté au 4 décembre

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le Black Friday « officiel » sera reporté au 4 décembre

Publié le 20/11/2020 à 16:47 - Mise à jour à 16:51
© - / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Initialement prévue le vendredi 27 septembre, la journée dite "de soldes monstres", en ligne comme dans les boutiques physiques, sera reportée d’une semaine par la plupart des sites de vente en ligne et par la grande distribution.
 
C’était une demande du ministre de l’Economie Bruno Le Maire, mais c’est le directeur général d’Amazon France qui a eu la primeur de l’annonce à une heure de grande écoute, jeudi au JT de TF1. 
 
« Nous avons décidé de reporter la date du Black Friday, si cela permet de rouvrir les commerces et les magasins physiques avant le 1er décembre »
Les grandes enseignes de distribution, notamment Leclerc, Carrefour et Système U, avaient déjà, dans la journée, communiqué sur leur accord quant à un report de la date du Black Friday. A condition, avançaient-elles, que ce report permette la réouverture des commerces de proximité le 27 ou 28 septembre. 
 
Ce vendredi, une nouvelle réunion s’est tenue au ministère de l’Economie, alors les annonces du Black Friday disparaissaient tour à tour des pages d’accueil des grands sites de vente en ligne.
 
Ainsi Cdiscount le matin : 
 
Et l’après-midi :
 
 
Un casse-tête pour la grande distribution
 
Si le report du Black Friday est relativement simple à mettre en œuvre sur les sites de e-commerce, il n’en va pas de même pour la grande distribution. 
 
Entre catalogues publicitaires déjà envoyés, produits à étiqueter deux fois de plus et stocks constitués, c’est un défi logistique qui attend les enseignes acceptant le report. Et un casse-tête commercial, les clients étant en droit de réclamer ce qui est promu dans les catalogues.
 
Un vrai faux Black Friday 
 
On peut en réalité s’attendre à de grosses promotions dès la semaine prochaine, sans pour autant qu’elles portent le nom « Black Friday ». « Des promos plein la hotte », « Noël avant l’heure »… Il suffit de renommer l’événement. 
 
Un exemple nous est donné en ligne par le secteur de la parfumerie, avec les pages d’accueil de trois grandes enseignes, qui assument plus ou moins de ne pas reporter cette énorme opération commerciale : 
 
 
Et de vraies fausses promotions 
 
Arrivé en France en 2014, le Black Friday séduit : 7 Français sur 10 comptent bien « en profiter » cette année. Les commerces, tous types confondus, avaient l’an dernier réalisé un chiffre d’affaires de 6 milliards d’euros sur cette seule journée (5 milliards dans les magasins, 1 pour le e-commerce). 
 
Or il faut savoir que cette opération n'a pas à respecter la stricte règlementation des soldes. Et cette année encore, l’UFC Que Choisir met en garde les consommateurs en dénonçant un tour de passe-passe et un piège marketing :
 
« Les professionnels augmentent leurs prix quelques semaines avant l’opération, afin de claironner les promotions Black Friday sur ce prix plus élevé »
En 2018, l’association de consommateurs avait mené une étude complète, dont il était ressorti que « seulement 8,3% des 31603 produits suivis ont vu leur prix réellement baisser », et encore, de 7,5% en moyenne. 
 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le Black Friday 2020 reporté ? Pas tout à fait...

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-