Le déficit budgétaire inférieur aux prévisions en 2014

Le déficit budgétaire inférieur aux prévisions en 2014

Publié le :

Jeudi 15 Janvier 2015 - 11:32

Mise à jour :

Jeudi 15 Janvier 2015 - 11:46
Les chiffres du déficit budgétaire ont été rendus publics ce jeudi. Avec 85,6 milliards d'euros, ils sont inférieurs de plus de trois milliards d'euros aux dernières prévisions. Symbole peut-être que le bout du tunnel n'est plus loin.
©Terra Nova/Flickr
PARTAGER :
-A +A

Si la fin de la crise n'est pas encore pour demain voici une bonne nouvelle qui semble montrer un léger mieux. Ce jeudi, les chiffres du déficit budgétaire de l'Etat pour 2014 ont été dévoilés. Et si son montant reste impressionnant et augmente par rapport à l'année 2013 (74,9 milliards d'euros), il est inférieur aux prévisions du ministère du Budget. Bercy tablait en effet sur un manque à gagner de 89 milliards d'euros sur l'année écoulée, mais le déficit 2014 n'est en fait "que" de 85,6 milliards d'euros.

Trois milliards tombés du ciel ou presque. La rigueur budgétaire semble porter ses fruits et les rentrées d'argent (impôt sur les sociétés, impôt sur le revenu et TVA notamment) ont été meilleures cette année. Il semblerait également que plutôt que de promettre l'impossible, le gouvernement préfère se fixer des objectifs plus accessibles.

Ainsi, la France a déjà eu fin 2014 la bonne surprise de voir les prévisions de croissance de l'Insee pour 2015 légèrement supérieures aux premières estimations. De même la politique de régularisation des exilés fiscaux a été un succès au-delà de toute espérance. L'Etat prévoyait de récupérer 800 millions d'euros en 2014, mais ce sont deux milliards qui sont revenus en France et les demandes de régularisation continuent d'affluer.

Depuis 2010 le déficit budgétaire a diminué de plus de 63 milliards d'euros. Avec ce résultat inattendu, la France devrait pouvoir négocier de manière plus sereine avec les autorités européennes. Avec 85,6 milliards d'euros de déficit pour un PIB 2014 de 2.134 milliards d'euros (soit un peu plus de 4%), la France est en effet au-dessous des 4,4% de déficit promis à Bruxelles. On est cependant encore loin des 3% que les traités européens autorisent en théorie et du retour à l'équilibre budgétaire promis en 2012 par François Hollande pour 2017.

Le déficit français en 2014 est inférieur de plus de trois milliards d'euros aux prévisions.


Commentaires

-