Le déficit de la Sécu explose pour atteindre un niveau historique

Le déficit de la Sécu explose pour atteindre un niveau historique

Publié le 24/04/2020 à 07:14 - Mise à jour à 08:12
DENIS CHARLET / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

41 milliards d’euros. C’est le montant avancé par le Ministère des Finances pour estimer le déficit de la Sécurité sociale en 2020. Une situation exceptionnelle.

D’un côté, les dépenses de santé, assumées par la Sécurité Sociale, explosent. Il faut financer l’achat d’équipements comme les respirateurs, mais aussi des masques, blouses et autres équipements de protection. Les tests pour le COVID19 viendront accroitre, de manière conséquente, la somme à payer puisque le gouvernement estime pouvoir réaliser 700.000  tests par semaine d’ici le 11 mai prochain. A ces dépenses prévisibles s’ajoutent les primes accordées aux personnels soignants, mais aussi le financement des arrêts maladie pour garde d’enfants ou pour les personnes vulnérables. Les aides aux professionnels libéraux de santé devraient venir alourdir encore la note, comme l’a souligné Nicolas Revel, le directeur de l’Assurance Maladie.

De l’autre, les recettes s’effondrent puisqu’elles ont reculé de 31 milliards d’euros, correspondant à la baisse de l’activité économique. Le Ministère des finances table sur un net recul des cotisations sociales et de CSG (20 milliards) ainsi que sur la perte de 11 milliards de recettes fiscales (taxes sur les salaires).

Un déficit historique « jamais vu » à la Sécurité Sociale

Tout cela conduit Bercy à souligner que le déficit de la Sécurité Sociale serait de 41 milliards d’euros en 2020. Pourtant, le gouvernement d’Edouard Philippe s’était engagé pour un équilibre des comptes dès 2019, engagement repoussé en 2023, suite à la crise des Gilets Jaunes. C’est un cataclysme pour l’Assurance Maladie, qui assume le choix volontaire du gouvernement de soutenir l’économie du pays. A titre de comparaison, le déficit record datait jusque-là de 2010 (28 milliards d’euros) et il avait fallu de nombreuses années à la Sécurité Sociale pour redresser la barre.

Les économistes soulignent que la situation pourrait encore s’aggraver en cas d’une récession plus marquée dans les mois à venir. Si Bercy estime un recul du PIB de 8 %, une aggravation de la situation aurait de lourdes conséquences sur le budget de l’Assurance Maladie, qui finalement, applique à respecter les engagements du président de la République et à faire face à la crise sanitaire « quoi qu’il en coûte ».

Lire aussi : 
Une crise économique aux conséquences sans pareil pour l’emploi. Un dur réveil
60 millions d’emplois à risque en Europe, plus de 25% des emplois d'après le cabinet McKinsey & Co

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


L'Assurance Maladie en grand danger en cette période exceptionnelle

Fil d'actualités Tendances éco