Baisse du livret A en février? Un risque pour le pouvoir

Baisse du livret A en février? Un risque pour le pouvoir

Publié le 01/01/2020 à 17:01 - Mise à jour le 02/01/2020 à 16:18
DENIS CHARLET / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Tous les spécialistes le prédisent, et la baisse de la rémunération du livret A pourrait même, à en croire certains, être inévitable. Et pourtant en dehors de toutes considérations mathématiques, cette baisse prévisible pourrait ne pas avoir lieu.

La nouvelle année sera l’occasion pour bien des spécialistes de dresser la liste des placements les plus rentables en 2020. Mais en 2020 comme en 2019, les Français continueront à plébisciter le livret A et les plus de 55 millions de détenteurs de ce produit d’épargne populaire ne nieront pas cet attrait. Pourtant, cela fait plusieurs années (depuis aout 2015), que l’intérêt du livret A n’est plus économique avec un taux de rémunération de 0.75 %.

À lire aussi: Peut-on se constituer un capital et faire fructifier son épargne en étant éthique et responsable? 

La rémunération appelée à baisser en février

Le rendement réel de cette épargne est ainsi négatif, les bénéfices ne couvrant pas la hausse du coût de la vie au quotidien. Mais c’est parce qu’il est populaire, que le gouvernement a décidé de « sanctuariser » cette rémunération déjà historiquement faible en gelant le taux du livret A jusqu’au 31 janvier prochain.

En revanche, dès le 1er février, cette rémunération sera définie selon un nouveau mode de calcul, s’appuyant sur la moyenne semestrielle du taux d’inflation d’une part, et celle des taux interbancaires à court terme d’autre part. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour les épargnants, à un moment où les prêts interbancaires flirtent avec des taux négatifs. Ce nouveau mode de calcul change enfin les règles d’arrondi, qui se fera désormais au dixième et non plus au quart de point comme cela était la règle jusque-là.

Seuil plancher infranchissable.

L’application de ces règles devrait impliquer une nouvelle baisse du taux du livret A qui serait donc fixé à 0.5 % dans quelques semaines, un seuil plancher infranchissable. Si mathématiquement, cette baisse est inéluctable, elle pourrait néanmoins être annulée par le gouvernement, qui reste conscient de l’impact négatif d’une telle décision sur l’opinion publique. Et en ces temps de troubles et de manifestations, la volonté d’apaiser les tensions sera peut-être plus forte que celle d’appliquer strictement une formule mathématique; 

À lire aussi: Comment placer son argent en épargne?

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le livret A l'épargne préférée des Français

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-