Le patron de Volkswagen démissionne

Face au scandale

Le patron de Volkswagen démissionne

Publié le :

Jeudi 24 Septembre 2015 - 07:43

Mise à jour :

Jeudi 24 Septembre 2015 - 07:47
Le scandale qui touche le groupe Volkswagen a poussé son directeur Martin Winterkorn à annoncer sa démission mercredi 23. Malgré un bilan très positif après huit ans de direction, il a décidé de quitter l'entreprise dans l'intérêt de celle-ci, niant cependant avoir été au courant des fraudes aux contrôles antipollution.
©Ralph Orlowski/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il dit n'avoir été au courant de rien mais tout de même prendre ses responsabilités. Martin Winterkorn, patron de Volkswagen depuis 2007, a annoncé démissionner mercredi 23. Une nouvelle conséquence du scandale qui frappe le constructeur allemand, qui a avoué avoir mis en place un système pour déjouer les contrôles antipollution de ses véhicules diesel produits aux Etats-Unis.

Dans le communiqué annonçant sa démission, Martin Winterkorn précise bien qu'il ne s'agit en aucun cas d'un aveu de culpabilité. Il affirme ainsi n'être coupable d'"aucun manquement" dans cette affaire qui l'a"choqué" et "abasourdi". Mais il explique "prendre ses responsabilités" dans l'intérêt du groupe qui "a besoin d’un nouveau départ, également en ce qui concerne le personnel. Je prépare le terrain à ce nouveau départ avec ma démission".

Le président du conseil de surveillance de Volkswagen a également déclaré que "M. Winterkorn n'avait aucune connaissance des manipulations sur les gaz d'échappement", mais que sa démission était nécessaire pour que le nouveau départ de Volkswagen soit "crédible".

Le bilan de Martin Winterkorn était pourtant jusque-là très positif. Sous sa direction, Volkswagen s'est hissé au rang de numéro-1 mondial des constructeurs, après trois ans de règne du japonais Toyota. Cela quelques mois avant la révélation du scandale. Le chiffre d'affaire du groupe avait été presque multiplié par deux, comme le nombre de salariés.

Le conseil restreint de Volkswagen doit examiner vendredi 25 la question de sa succession. Parmi les favoris se trouvent les PDG des trois principales marques du groupe: Matthias Mûller (Porsche), Rupert Stadlter (Audi) et Herbert Diess (Volkswagen).

En plus de sérieusement nuire à l'image du constructeur allemand, la révélation du scandale a fait s'effondrer le cours de l'action de Volkswagen. Certains envisagent même que l'entreprise, l'un des joyaux de l'industrie allemande, puisse disparaître. 

 

Martin Winterkorn avait considérablement développé le groupe depuis 2007 mais le quitte sur son plus terrible scandale.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-