Les pourboires en chute libre à cause du Coronavirus

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Les pourboires en chute libre à cause du Coronavirus

Publié le 21/09/2020 à 11:23 - Mise à jour à 11:25
© BERTRAND GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Le Covid-19 aura-t-il la peau des pourboires ? C’est ce que suggère un reportage diffusé ce dimanche sur France 2.

C’est une coutume qui arrondit les fins de mois de tous les serveurs de bars, cafés et restaurants depuis des siècles mais le pourboire - ces quelques pièces que le client laisse sur la table, en quittant un lieu de restauration, s’il a apprécié le service - pourrait bien disparaître des usages. En cause ? Encore et toujours le Coronavirus.

« Je dirais que je donne plutôt plus depuis le Covid, parce qu’on sait que [les restaurateurs] ont beaucoup souffert et qu’ils ont été fermés pendant très longtemps », explique une cliente interrogée par France 2, à la terrasse de Pirouette, un restaurant situé en plein coeur du quartier des Halles, à Paris.

Pourtant, quelques secondes plus tard, le manager de ce même restaurant déplore un « verre à pourboire » presque vide : chaque serveur empocherait aujourd’hui 15 euros de pourboire par jour contre 30 euros en moyenne avant l’épidémie.

Crise, touristes disparus et paiement sans contact
La raison de cette chute brutale des pourboires en France serait triple « En ce moment, on n’a pas de touristes, donc c’est plus compliqué parce que c’est eux qui laissent le plus d’habitude », poursuit le manager du restaurant. Une étude, menée par la compagnie d’assurance britannique Direct Line en 2015, plaçait en effet les Français au rang des mauvais donneurs de pourboire. Les Allemands et surtout les Américains étant les plus généreux.

Deuxième raison de la disparition récente du pourboire sur les tables de nos restaurants : par crainte de manipuler les pièces, les clients favorisent désormais le paiement par carte et le sans contact. Terminé donc le traditionnel « gardez la monnaie ».

Enfin, selon Pascale Hebel, experte consommation au Crédoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie), les clients surveilleraient aussi de bien plus près leur budget : « Il y a vraiment un effet crise. On a 22% des Français qui pensent qu’ils vont perdre leur emploi donc les gens sont en train de restreindre leur budget en ce moment. A chaque fois qu’il a ça, les pourboires baissent », déclare-t-elle, toujours au micro de France 2.

Peut-on donner un pourboire par CB ?
« Dans la perspective de s’adapter aux enjeux du numérique, est-il possible de verser un pourboire en payant par carte bancaire, en arrondissant par exemple la note finale à l’euro supérieur dans les restaurants et dans les commerces de proximité ? ». La question a été posée au gouvernement en février 2019 par Patrick Vignal (député La République en Marche - Hérault).

Réponse, parue au Journal officiel deux mois plus tard : « La proposition consistant, au moment du paiement, à arrondir la note à l'euro supérieur ou à majorer celle-ci de plusieurs euros à l'initiative du client, est intéressante si elle préserve le libre choix du consommateur tant en ce qui concerne la décision d'octroi du pourboire que la détermination de son montant. Cette proposition doit toutefois faire l'objet d'une expertise technique complémentaire pour vérifier comment, sur le plan comptable et des logiciels de caisse, les sommes versées en sus du montant de l'addition peuvent être restituées au personnel de salle et à un serveur en particulier. »

Le pourboire du futur est donc à l’étude.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le Covid fait du tort aux pourboires

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-