Les drones et les robots au secours de la livraison à domicile

Les drones et les robots au secours de la livraison à domicile

Publié le 07/04/2020 à 18:18 - Mise à jour le 08/04/2020 à 08:51
RoseBox / unsplash
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

La période de confinement a développé de manière inattendue et inespérée les commandes sur les sites de e-commerce. Face à cet afflux de livraisons à domicile, l'idée de remplacer les livreurs par des robots et des drones fait son chemin. Juste le temps de la pandémie du coronavirus ou pour après aussi? 

En confinement, nous trouvons les produits de base au supermarché ou à la pharmacie, mais pour le reste il est nécessaire de se tourner vers l’achat d’articles en ligne. Une pièce manquante pour un appareil électronique, une PlayStation pour se déstresser ou une télé pour voir un film chez soi comme au cinéma… Nombreux sont les confinés qui ont trouvé leur bonheur en ligne. Les livreurs des plateformes de e-commerce font donc leur possible de leur côté pour s’assurer que l’on ne quitte le domicile que pour le strict nécessaire. Mais toute livraison représente tout de même un risque de contagion. Quelle solution pour minimiser ce risque? Paralyser le commerce en ligne? Faire appel aux robots? Les commerçants et plateformes de livraison se penchent sur ce problème.

A lire aussi: Quand des goélands attaquent les drones de la police

Limiter les livraisons éviterait des expositions au Coronavirus

Ana Fernandes, directrice du site de Amazon Saran (France) aurait refusé d'intégrer des intérimaires supplémentaires, afin de répondre à l'afflux de commandes, par crainte de les exposer au Covid-19. 
En France, le groupe Fashion3 (Jules, Brice, Pimkie, BizzBee, Rouge-Gorge et Grain de Malice) a décidé de cesser les ventes en ligne.

Les machines pourraient prendre la place des employés pendant la pandémie

Mais limiter les ventes en ligne représente un grave danger pour certains commerçants. La chute des ventes occasionnerait des pertes économiques irréparables et pourrait entraîner la suppression de millions d’emplois. Selon un rapport du think tank Brookings Institution, avoir recours aux robots et aux machines permettrait aux entreprises de survivre à la crise du coronavirus, tout en évitant d’exposer ou de licencier les employés. Pour Raffaello D’Andrea, co-fondateur de Kiva Systems (Amazon Robotics), les robots peuvent remplacer les gens mais aussi créer de nouveaux types d’emplois.

Les entreprises de livraison sur la piste des drones

En France, DPD France, filiale du Groupe La Poste, livre déjà des colis par drone en moyenne montagne, pour éviter aux livreurs de faire des trajets trop longs pour des distances courtes mais abruptes. Les drones pourraient aussi être une alternative au contact physique en période de crise sanitaire.

Des drones 

Avec la forte augmentation de la demande de livraisons à domicile le géant de l'expédition UPS s'est associé à la startup allemande Wingcopter pour développer des drones de livraison qui pourraient acheminer les colis de manière autonome vers les clients. Les drones de UPS étaient auparavant principalement utilisés pour le transport d’échantillons médicaux ou de prospections médicales.

220 destinations 

Aujourd’hui, la firme américaine souhaite élargir ses activités en améliorant la vitesse et la portée des livraisons.L'une des plus grandes sociétés de livraison au monde, pourrait donc bientôt déployer des drones aux États-Unis et à l'étranger dans plus de 220 pays et territoires desservis par UPS.

A lire aussi: Amazon, grand vainqueur du e-commerce en France en 2019 

 

 

 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


En confinement, on se tourne vers des sites de vente en ligne. Les plateformes pourraient de tripler leur volume de travail, mais plusieurs groupes ont renoncé au profit économique en faveur de la santé

Fil d'actualités Lifestyle