Paris: les commerces ouverts le dimanche, c'est parti

Travail dominical

Paris: les commerces ouverts le dimanche, c'est parti

Publié le :

Dimanche 18 Octobre 2015 - 17:10

Mise à jour :

Lundi 19 Octobre 2015 - 09:19
Certaines enseignes situées dans les Zones Touristiques Internationales (ZTI) à Paris ont commencé à ouvrir leurs portes aux clients en ce dimanche 18 octobre. Les magasins pourront y être ouverts tous les jours jusqu'à minuit, jusqu'à 52 dimanches par an.
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A partir de ce dimanche, plusieurs magasins, habituellement fermés, seront ouverts suite à l'entrée en vigueur de la loi Macron qui autorise le travail dominical dans une douzaine de zones touristiques internationales (ZTI). A Paris, plusieurs zones commerciales sont concernées: Saint-Germain, Rennes-Saint-Sulpice, Olympiades-Italie2, Saint-Emilion-Bibliothèque, Le Marais (sans la place de la République, mais avec le Haut-Marais et l'île Saint-Louis), Les Halles, Saint-Honoré-Vendôme, Montmartre (sans le boulevard Barbès), Haussmann, Maillot-Ternes (avec Wagram), Champs-Elysées-Montaigne et Beaugrenelle (avec une partie de la rue Saint-Charles).

Si certains ont d'ores et déjà ouvert leurs portes, d'autres en revanche ne sont pas encore prêts à accueillir leurs clients, faute d'accord entre la direction et les salariés. De ce fait, ces enseignes ouvriront plus tard, début novembre.

Défendue par Emmanuel Macron, la loi "croissance et activité", promulguée début août, élargit les ouvertures dominicales et nocturnes dans les ZTI. Les magasins pourront y être ouverts tous les jours jusqu'à minuit, jusqu'à 52 dimanches par an. Selon la loi, les salariés qui travailleront le dimanche doivent être volontaires et sont censés être mieux payés. 

Loin de faire l'unanimité, cette loi n'est pas appréciée de tous, notamment des petits commerçants qui craignent de mettre la clé sous la porte. Pour manifester leur mécontentement et marquer leur opposition au travail du dimanche et aux zones touristiques internationales, près de 200 salariés et syndicalistes du commerce parisien avaient manifesté le 15 septembre dernier devant Bercy.

Pour Francis Palombi, le président des Commerçants De France - Confédération des indépendants (CDF),  cette mesure n'est pas prête d'inverser la tendance. "C'est pas parce qu'on va ouvrir les dimanches, que ça va absorber le chômage", a-t-il notamment expliqué au micro de BFMTV. 

 

 

A paris, l'ouverture des commerces le dimanche est lancée.

Commentaires

-