Pierre Gattaz: "je veux adapter et sécuriser le CDI"

Marche avant

Pierre Gattaz: "je veux adapter et sécuriser le CDI"

Publié le :

Vendredi 10 Avril 2015 - 09:18

Mise à jour :

Vendredi 10 Avril 2015 - 12:52
Le président du Medef, Pierre Gattaz, était l'invité ce vendredi matin de BFMTV et RMC. Le "patron des patrons" s'est exprimé sur le chômage et a réagi aux propos de Manuel Valls concernant le pacte de responsabilité.
©Capture d'écran BFMTV
PARTAGER :
-A +A

Baisse du chômage

"Le chômage est la première injustice française. Il faut faire des réformes pour que les PME n'aient plus peur d'embaucher. Nous avons une conjoncture intéressante. On doit profiter de ces mois qui vont arriver pour faire des réformes structurelles".

"Il faut accélérer le pacte de responsabilité et continuer de faire un environnement de confiance. Il faut  éviter les mesures anxiogènes".

"Je dis tous les jours que je crois en la France.  Nous ne sommes pas sortis de l'ornière. Les prévisions de croissance ne sont pas suffisantes. Il faut que les entreprises aient moins peur d'embaucher. On a tout pour réussir".

"Je redoute qu'on ne fasse plus rien. Il y a urgence de la réforme".

 

Réforme principale à faire

"Il faut évacuer le problème de pénibilité. Je ne demande pas la suppression de la loi. Je demande que l'on fasse de vraies réformes sur le marché du travail".

"Il faut absolument libérer cette peur de l'embauche. Je demande une réforme du marché du travail. Je veux adapter et sécuriser le CDI comme un contrat de mariage. Je souhaite un CDI sécurisé où l'on met les causes de séparation".

"Il y aura une conférence sociale sur le sujet au mois de juin. C'est après le congrès du PS".

"Nous avons également soumis le contrat de projet. Ilfaut le généraliser à tous les secteurs".

 

Manque de trésorerie des banques

"Elles font tout pour aider le tissu local mais elles ont eu des contraintes depuis 2008 qui les ont contraintes dans le fait de donner plus à des clients".

 

Supprimer le Régime sociale des indépendants (RSI)

"Nous somme moins concernés par le RSI mais nous sommes extrêmement solidaire. Il faut le simplifier".

"Il faut qu'un groupe de travail règle le problème car c'est un vrai problème dans le pays".

 

Propos de Manuel Valls sur le pacte de responsabilité: "le compte n'y est pas"

"Il se met en place depuis quelques mois. C'est étalé jusqu'à 2017. On joue le jeu".

"Les marges que l'on va dégager permettront de desasphyxier les entreprises. Elles retrouveront de la compétitivité. Le Medef motive tous les jours les filières. On avance".

"Avant d'attendre les conséquences, il faut absolument que la France bouge. Il faut retrouver l'action, et remettre la France en mouvement. Tout le monde doit prendre conscience que l'on a une forme olympique".

 

Vivarte: 1.600 suppressions de postes annoncés

"Je ne connais pas le détail de la situation. Il y a toujours un environnement bizarre. Il faut gérer et distribuer la richesse lorsqu'elle existe et quand elle n'existe pas, on fait des efforts".

 

Cyberterrorisme: les entreprises en danger

"Il faut faire attention. Ca fait partie des nouvelles menaces. Ne soyons pas naïfs et comme nous sommes forts dans le domaine de la technologie, nous sommes aussi très compétents pour lutter contre ces nouvelles menaces".

 

Environnement: un secteur d'avenir

"Pour nous l'environnement c'est un marché de croissance. J'en suis convaincu. Nous avons un pôle dédié à ça. C'est un marché considérable pour l'ensemble de la planète".

"Je suis favorable à toutes les énergies à partir du moment où l'on ne pollue pas".

"Je ne suis pas favorable à une réduction du nucléaire bêtement. Les solutions sont dans les entreprises. Il faut faire confiance aux innovations".

"Il faut sanctionner les entreprises qui polluent progressivement".

 

Pierre Gattaz, le patron du Medef, était l'invité de BFMTV et RMC ce vendredi matin.

Commentaires

-