Quand la désinformation des réseaux sociaux est sélective et ciblée

Quand la désinformation des réseaux sociaux est sélective et ciblée

Publié le 09/09/2020 à 18:49 - Mise à jour à 18:52
Silvano TrottaYoutube
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Ce jour une vidéo de l'IHU du professeur Raoult a été supprimée sur YouTube.  Ce n'est évidemment pas la première fois que YouTube censure des contenus. Cependant depuis la crise du Covid-19 ceci est devenu monnaie courante.  Revenons sur une incohérence de plus et sur les traitements inéquitables des contenus par les réseaux sociaux ou les sites autoproclamés contrôleurs de l'information comme Newsguard.  

 

Une vidéo supprimée au 1.5m de vues

Le 11 avril 2020, une vidéo du lanceur d’alerte Silvano Trotta ayant fait 1.5 million de vues était supprimée par YouTube. Contenu inapproprié.  La chaine de Silvano Trotta compte quelque 150 000 abonnés.

YouTube aurait donc retiré une vidéo du lanceur d’alerte qui parlait d’un traitement à base de Macrolide + C3G.

 

Le 17 avril 2020, un article sur le site europe-israel  reprenait ces mêmes éléments

Le docteur Sabine Paliard-Franco est un médecin de l’Isère qui a publié deux rapports. Elle donne à ses patients ayant les symptômes du Covid 19 des antibiotiques de la famille des macrolides associés ou non à une C3G. Elle soigne ses patients avec un taux de réussite de 100 %. Un autre médecin de Moselle, le docteur Jean-Jacques Erbstein utilise également les macrolides avec le même succès.

Le docteur Sabine Paliard-Franco l’a bien précisé, il ne s’agit que d’un retour d’expérience qu’elle souhaite partager, il ne s’agit en aucun cas d’une étude scientifique. Elle a prescrit les traitements entre J5 et J20 avec les mêmes excellents résultats et il n’y a pas d’effets secondaires.

 

Quelle était la position du Haut Conseil de la Santé Publique ?

En date du 5 mars 2020, un document du Haut Conseil de la Santé Publique, demandé par Jérôme Salomon, directeur Général de la Santé, incluait les recommandations de traitement contre le covid-19.  Il est écrit noir sur blanc ce même traitement en page 19 les traitements : Macrolide + C3G.

 

Une vidéo supprimée car elle contient une vérité qui dérange.  Un site internet qui reprend la même information et qui n’est pas censuré par les contrôleurs de la pensée unique comme Newsguard.  Et en même temps le HCSP recommande le même traitement.

Quelques mois plus tard on a le sentiment que le film ne s’est pas déroulé de la bonne manière.

Heureusement que le bon sens demeure chez certains lanceurs d'alerte et que des médecins honnêtes et sérieux dans leurs compétences ont fait leur travail pendant que d’autres débâtaient de la science sur les plateaux télévisions.

Décidément en France, il y a bien deux poids deux mesures.

 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Quand la désinformation des réseaux sociaux et sélective et ciblée

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-