Une ouverture prudente des frontières européennes

Une ouverture prudente des frontières européennes

Publié le 01/07/2020 à 11:55 - Mise à jour à 12:08
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
La décision a été longue à prendre pour les vingt-sept, si bien que le feu vert pour les ressortissants de quinze pays n’a été donné que mardi soir, alors que les frontières européennes extérieures rouvrent (très partiellement) ce 1er juillet. 
 
Même si la liste doit être réactualisée toutes les deux semaines, il ne devrait pas y avoir de touristes américains cet été sur le sol européen. Pas plus que de visiteurs russes ou brésiliens.
 
Plus étonnant, l’ouverture des frontières de l’Union européenne au reste du continent n’est pas uniforme. Si l’on prend l’exemple des Balkans, la Serbie et le Monténégro font partie des pays pour lesquels le feu est passé au vert, tandis que les frontières restent fermées pour leurs voisins la Bosnie-Herzégovine, l’Albanie, la Macédoine et le Kosovo. Les ressortissants de Géorgie pourront également se rendre en Europe. 
 
Maghreb et Océanie
 
La liste des « quinze » inclut les trois pays du Maghreb, Tunisie, Maroc et Algérie. Le Rwanda est par ailleurs le seul pays d’Afrique noire à décrocher son sésame. 
 
L’ouverture des frontières européennes étant conditionnées à la situation épidémiologique des pays, les bons élèves de la lutte contre le coronavirus et qui ne doivent plus affronter – ou peu – la pandémie obtiennent eux aussi le feu vert. Il s’agit de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande, de la Corée du Sud et de la Thaïlande
 
Pour ce qui est du continent américain, où l’épidémie de Covid-19 est en pleine progression, seuls deux pays font exception à une interdiction de sol européen, le Canada au nord et l’Uruguay au sud. 
 
Oui mais pour la Chine
 
Reste la Chine. Elle obéit effectivement aux conditions édictées par l’UE, à savoir moins de 16 cas de Covid-19 pour 100 000 habitants sur les quatorze derniers jours. Mais l’Europe demande  la réciprocité à Pékin, c’est à dire l’acceptation de ses ressortissants en Chine, pour que ses frontières s’ouvrent. 
 
Car l’ouverture signifie également que les Européens pourront se rendre dans les quinze pays qui figurent sur la liste. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui souhaitent faire du tourisme ou rendre visite à leur famille au Maghreb, mais pas pour les Européens qui désiraient faire de même dans d’autres pays, comme la Turquie. 
 
Rendez-vous leur est cependant donné le 14 juillet pour une nouvelle liste. 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les avions européens pourront décoller vers 15 destinations

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-