Volkswagen: 8,5 millions de véhicules rappelés en Europe

Volkswagen: 8,5 millions de véhicules rappelés en Europe

Publié le :

Jeudi 15 Octobre 2015 - 17:30

Mise à jour :

Jeudi 15 Octobre 2015 - 17:39
Le groupe Volkswagen a annoncé ce jeudi que 8,5 millions de véhicules devraient être rappelés en Europe à partir du 1er janvier. Tous sont concernés par les tests antipollution frauduleux qui ont provoqué un scandale sans précédent pour la marque.
©Mike Blake/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Suite au scandale des tests antipolllution truqués, Volkswagen devrait rappeler pas moins de 8,5 millions de véhicules à travers l'Europe à partir de 2016, a fait savoir le groupe ce jeudi dans un communiqué. La marque avait avoué qu'à travers le monde, 11 millions de véhicules diesel sont concernés par cette fraude visant à les présenter comme moins polluant que la réalité.

Cette décision fait suite à la pression qui avait été  mise sur le groupe par les autorités allemandes. Elles avaient enjoint l'entreprise de rappeler les 2,4 millions de véhicules concernés vendus en Allemagne. Un impératif que la marque devrait donc étendre à toute l'Europe à partir du 1er janvier prochain.

Si le scandale porte désormais le nom de Volkswagen, des véhicules de marque Audi, Skoda ou Seat, propriété du groupe, sont également concerné par cette fraude. En France, ce rappel devrait s'appliquer à 948.064 véhicules (574 259 Volkswagen, 189 322 Audi, 66 572 Skoda, 93 388 Seat et 24.523 utilitaires Volkswagen).

Afin de gérer un rappel d'une telle ampleur, Volkswagen Group France a mis en place un site internet ainsi qu'un numéro vert (0805.805.200) pour que les propriétaires puissent savoir si leur véhicule est concerné par la fraude. Le groupe rappelle par ailleurs que cela ne remet "nullement en cause la qualité, la fiabilité et la sécurité de votre véhicule".

Le gouvernement a par ailleurs lancé une série de tests aléatoires sur les véhicules produits par les constructeurs français afin de vérifier qu'ils sont bien aux normes. Selon la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, interrogée mercredi 14, le résultat de ces tests seront disponibles "très prochainement".

La révélation du scandale des logiciels faussant les tests antipollution a provoqué la démission du président du groupe Volkswagen ainsi qu'un plongeon de son cours en bourse. Cela alors que le groupe était devenu depuis peu le premier constructeur mondial.

 

Le scandale des moteurs truqués concernerait 11 millions de véhicules à travers le monde.


Commentaires

-