Air France: un nouveau plan de départs volontaires annoncé

Turbulences en vue

Air France: un nouveau plan de départs volontaires annoncé

Publié le :

Jeudi 22 Janvier 2015 - 17:20

Mise à jour :

Jeudi 22 Janvier 2015 - 17:42
La direction d'Air France a annoncé, ce jeudi, un plan de départs volontaires visant 800 personnes. Cette mesure, qui devrait épargner les pilotes, a pour objectif de réduire le sureffectif de la compagnie aérienne.
©BriYYZ/Flickr
PARTAGER :
-A +A

La compagnie aérienne continue de serrer la vis. Pour faire face à la détérioration de ses recettes, Air France a annoncé, ce jeudi, de nouvelles mesures de restructuration. Parmi elles: un plan de départs volontaires de 800 personnes. "La direction d'Air France présentera lors d'un CCE (comité central d'entreprise) se tenant dans la première quinzaine de février des projets de plans de départs volontaires (PDV) personnels au sol et personnels de cabine, dont l'ampleur serait de l'ordre de 800 postes", a expliqué la compagnie française dans un communiqué. Selon les sources syndicales, aucune date n'a encore été avancée par la direction.

Dans le détail, 500 salariés dans le personnel au sol et 300 hôtesses de l'air et stewards seraient visés par le plan qui "sera mis en place vraisemblablement en 2015 en complément de la fin du troisième PDV, qui est en cours et se termine fin mars", a indiqué un délégué syndical de l'Uns (Union national des syndicats autonomes).

Engagée dans une politique de réduction des coûts, Air France a supprimé depuis 2012, dans le cadre du plan de restructuration "Transform 2015", près de 8.000 emplois. A cela s'ajoute environ 1.000 départs à la retraite chaque année qui ne sont pas remplacés.

Secoué par une grève des pilotes, en septembre dernier, qui aura coûté prés de 300 millions d'euros, le groupe franco-néerlandais Air France-KLM, deuxième groupe européen derrière l'Allemand Lufthansa, avait prévenu le 18 décembre dernier que ses résultats seraient inférieurs aux prévisions initiales. Et il avait vu juste. Bien que le trafic de passagers d'Air France-KLM est resté quasiment stable en 2014, le groupe, qui accuse une dette de plus de 5 milliards d'euros, se trouve toujours en difficulté économique. Le plan de rigueur était alors fortement probable.

Outre la baisse des effectifs, Air France a présenté lors du comité central d'entreprise, plusieurs autres actions. Le groupe prévoit notamment une révision à la baisse de la croissance de sa flotte et de ses capacités, la poursuite des efforts de productivité, ou encore l'augmentation de l'offre long-courrier. 

 

Air France a annoncé, ce jeudi, un nouveau plan de départs volontaires.

Commentaires

-