Chômage: vers une nouvelle hausse en 2015

Chômage: vers une nouvelle hausse en 2015

Publié le :

Vendredi 16 Janvier 2015 - 13:57

Mise à jour :

Vendredi 16 Janvier 2015 - 17:15
Un rapport de l'Unedic paru ce vendredi prévoit une nouvelle hausse du nombre de chômeurs pour 2015. Selon ces prévisions, la croissance attendue cette année ne devrait pas suffire à inverser la courbe du chômage.
©Eric Gaillard/Reuters
PARTAGER :
-A +A

La courbe du chômage refuse toujours obstinément de s'inverser. Ces dernières semaines, François Hollande et le gouvernement ont voulu présenter 2015 comme l'année de la reprise tant attendue. Mais un rapport  publié ce vendredi par l'Unedic, cogestionnaire avec Pôle emploi de l'assurance chômage, vient mettre une sacrée ombre au tableau. Il prévoit une nouvelle augmentation du chômage en 2015 alors que l'emploi est le principal défi de François Hollande et la principale attente des Français.

Certes, l'exécutif s'est bien gardé en 2015 de promettre une nouvelle fois l'inversion de la courbe du chômage: "Cette question, j'avais un moment pensé pouvoir y répondre en 2013 puis en 2014. La réponse a été fournie", avait déclaré le chef de l'Etat lors de son intervention sur France Inter le 5 janvier dernier. Il avait préféré s'engager à tout faire pour obtenir au moins 1% de croissance, chiffre en dessous duquel la courbe du chômage ne peut être en théorie inversée.

Seulement c'est là que le bât –et le rapport de l'Unedic– blessent. L'organisme prévoit en effet une croissance de seulement 0,8% en 2015. Deux fois plus qu'en 2014 mais insuffisant tout de même. Le nombre d'emplois devrait bien augmenter, notamment au second semestre, mais ne compenserait pas la hausse de la population active. L'Unedic prévoit 104.000 chômeurs de catégorie-A (182.000 toutes catégories confondues) en plus à la fin de l'année pour un taux de chômage de 10,3%.

En cause, une reprise économique "plus tardive que prévu". Une analyse partagée par l'OCDE qui table, elle, sur un taux de chômage de 10,1% en 2015. Elle prévoit cependant une inversion de la courbe pour 2016.

Des prévisions que le gouvernement devra faire mentir. De bonnes surprises contraires aux premières prévisions avaient déjà été enregistrées ces derniers mois sur la croissance ou le déficit budgétaire. Même si la courbe du chômage est restée la bête noire de François Hollande depuis le début du quinquennat. 

 

Selon l'Unedic, le taux de chômage grimpera à 10,3% en 2015.


Commentaires

-