Covid-19 : quelles règles sanitaires doivent être respectées par votre employeur ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Covid-19 : quelles règles sanitaires doivent être respectées par votre employeur ?

Publié le 13/05/2020 à 15:22
FRANCK FIFE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

L’employeur est responsable de la sécurité et de la santé de ses salariés. Alors que de nombreuses activités reprennent depuis l’entrée dans la première phase de déconfinement, le ministère du Travail a émis des recommandations claires et précises par secteur. Elles sont là pour préserver la santé des salariés, limiter la propagation du coronavirus, tout en permettant un début de reprise économique.

Télétravail, réorganisation des temps et des espaces de travail pour préserver des distances sociales entre les salariés (et les clients le cas échéant), information et sensibilisation et consignes de travail : les patrons ont fort à faire pour permettre à leurs salariés de travailler tout en limitant la propagation du coronavirus. Sur le site du ministère du Travail, plusieurs de dizaines de fiches conseils par métier ont été publiées. Elles permettent de connaître, en fonction des spécificité des métiers, les mesures à mettre en place par les employeurs.

Dans quels secteurs le masque est-il obligatoire ?
Seuls les personnels soignants doivent impérativement porter un masque. Dans les autres secteurs, la mise à disposition par l’employeur et le port du masque n’est pas obligatoire. A moins que les mesures de distanciation sociale ne puissent être respectées en permanence.

Réorganisation des temps et des espaces de travail
Sur les fiches métiers proposées sur le site du ministère du Travail, on lit notamment que le télétravail doit rester la règle dès qu’il peut être mis en œuvre. S’il n’est pas possible, tout employeur est tenu de permettre à chaque personne présente dans son entreprise de disposer d’un espace de 4 m2. Cela peut passer par un décalage des horaires d’entrée et de sortie afin de limiter le nombre de salariés simultanément dans l’entreprise.
Mais aussi par une réorganisation des espaces de travail individuels et commun. Ainsi dans toute la mesure du possible, un sens de circulation doit être mis en place afin d’éviter que les personnels ne se croisent dans des espaces réduits. Le nombre de personnes présentes dans les lieux communs (ascenseurs, salles de réunion ou de pause) doit lui aussi être limité afin de permettre le respect des gestes barrières, à commencer par la distanciation sociale.

A lire aussi : Le futur des espaces de travail post-Covid19


Aération des espaces clos et désinfection des surfaces et des objets
Les pièces fermées doivent par ailleurs être aérées pendant 15 minutes toutes les trois heures. Les objets manipulés et les surfaces touchées doivent être minutieusement nettoyées de manière régulière.

Gel hydroalcoolique pour les personnels en contact avec les clients
En outre, pour certains métiers par nature voués à faire entrer en contact relativement étroit et répété salariés et clients (livreurs, coiffeurs), la fourniture de gel hydroalcoolique est obligatoire. Objectif : que les salariés puissent se désinfecter les mains entre chaque client. En cas de non-fourniture de matériel indispensable à la protection face au coronavirus, tout salarié peut faire valoir son droit de retrait.

A lire aussi : Coronavirus : comment faire appliquer son droit de retrait ?


 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Chez ce barbier, on s'efforce de respecter les mesures barrières malgré la proximité qu'exige ce métier

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-