Ecole: la Cour des comptes pointe du doigt les mauvais résultats dans les remplacements de professeurs

Ecole: la Cour des comptes pointe du doigt les mauvais résultats dans les remplacements de professeurs

Publié le :

Mercredi 08 Mars 2017 - 19:43

Mise à jour :

Mercredi 08 Mars 2017 - 19:45
Les remplacements de professeurs pour les absences de courte durée affichent des performances désastreuses, alerte la Cour des comptes. Les enseignants, pour des indisponibilités de moins de 15 jours, ne sont remplacés que dans 5% à 20% des cas.
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le référé de la Cour des comptes a été adressé le 23 décembre 2016 à la ministre de l'Education mais n'a été rendu public que le 8 mars. Et son analyse de la situation du remplacement des professeurs absents est sans appel: le dispositif de remplacement existant est très insuffisant pour faire face aux besoins.

En effet, si les absences longues (plus de 15 jours) sont convenablement palliées (80% dans le premier degré, et un très bon 97% dans le secondaire), dès que les absences d'enseignants se raccourcissent, la probabilité qu'a l'élève de faire face à un professeur chute considérablement.

L'enquête de la Cour montre en effet que selon les établissements, le taux de remplacement peut aller dans le meilleur des cas de 20%, à –dans le pire des cas– seulement 5%. Et le tout, sans que les établissements ne communiquent vraiment sur les absences courtes de leurs enseignants. "Les familles, très sensibles aux absences courtes et notamment aux absences perlées, même de quelques heures, s'estiment mal informées. Un déficit de communication régulièrement pointé" explique le document de la Cour des comptes.

Causes possibles d'un tel résultat: le remplacement de courte durée repose principalement sur le volontariat. Or, si l'établissement est de petite taille sans enseignant disponible, ou si la matière enseignée est relativement rare, il n'est pas toujours aisé de trouver un professeur disponible. De plus, ces derniers subissent une règlementation sur les heures supplémentaires particulièrement stricte. Enfin, les enseignants stagiaires (au début de leur carrière) ou en services partagés ne sont, en principe, pas sollicités pour ce genre de remplacement.  

La Cour des comptes a comptabilisé par moins de 13,6 millions de journées d'absence dans le corps enseignant sur l'année 2015. Selon une enquête du ministère, les absences de courtes durées sont dues à 80% à des motifs institutionnels comme la participation à des jurys ou à l'organisation des examens et concours, des sorties ou des voyages scolaires, ou de la formation continue pour les professeurs.

En cas d'absence courte, les élèves ont peu de chances de se retrouver face à un professeur.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-