Elle signe un CDI dans une crêperie à 79 ans faute de candidatures

Elle signe un CDI dans une crêperie à 79 ans faute de candidatures

Publié le :

Vendredi 12 Octobre 2018 - 20:45

Mise à jour :

Vendredi 12 Octobre 2018 - 20:46
Une femme de 79 ans a signé un CDI dans une crêperie de Concarneau, dans le Finistère. Son patron a indiqué qu'il avait été obligé de faire une telle embauche puisqu'il ne trouvait pas d'autres candidats.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

A 79 ans, Jacqueline Dervoust ne compte pas arrêter de travailler. elle a même récemment signé un CDI de 25 heures par semaines dans une crêperie de Concarneau, dans le Finistère en Bretagne.

Comme le révélait Le Télégramme jeudi 11, elle n'a d'ailleurs jamais cessé de travailler. "C'est un pied dans la tombe. (…) J'ai besoin de ça". "Dans ma tête, j’ai 30 ans. La fin de mes activités professionnelles, j’ai encore le temps d’y penser", a-t-elle lancé dans un sourire.

Après avoir enchaîné les CDD à la crêperie Mam'Breizh, elle donc accepté de travailler en CDI. Une décision surprenante autant pour la presque octogénaire que pour son employeur, Hubert Poupard.

A voir aussi: Une mamie de 79 ans flashée à 238 km/h au volant d'une Porsche

Pourquoi embaucher une femme, si active soit elle, en âge d'être à la retraite? la réponse est simple: "Je ne trouve pas de personnel", regrette ce chef d'entreprise, aussi administrateur du Medef, persuadé que "beaucoup de gens" aujourd'hui sont "trop assistés".

"Ils veulent tous bosser quatre mois l’été et toucher les allocations emploi derrière. J’ai proposé cinq CDI à l’issue de la saison, personne n’en a voulu. Je ne vous parle même pas de ceux qui refusent de bosser le soir ou les week-ends et encore moins de ceux qui, l’été, vous disent qu’ils ne veulent pas travailler pendant les Vieilles Charrues", a-t-il poursuivi dans les colonnes du quotidien régional.

Hubert Poupard a d'ailleurs indiqué qu'il n'avait reçu aucun CV pour la saison estivale… à bon entendeur.

A lire aussi:

Rennes: trois jeunes ados cambriolent une crêperie

Un grand-père de 79 ans condamné pour fraudes et usurpations d'identités

Un enfant allergique décède après avoir mangé une crêpe à l'école

Son patron a expliqué qu'il avait du mal à recruter du personnel.


Commentaires

-