Grenelle de l’Education, des négociations salariales à la place centrale de l’enseignant dans la société !

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Grenelle de l’Education, des négociations salariales à la place centrale de l’enseignant dans la société !

Publié le 23/10/2020 à 09:02
ALAIN JOCARD / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Attendu depuis des semaines par tout le corps enseignant, le « Grenelle de l’éducation » doit aujourd’hui répondre à l’indignation causée par la décapitation de Samuel Paty.

Ce jeudi 22 octobre, Jean Michel Blanquer, Ministre de l’Education Nationale, a inauguré le « Grenelle de l’Education » un marathon de négociation avec le corps enseignant qui devrait durer 3 mois.  Le projet avait été lancé en aout dernier, quand l’Etat cherchait à concrétiser son ambition d’imaginer le « monde d’après ».

Une négociation pensée pour imaginer l’Education de demain …

Lorsque Mr Blanquer avait évoqué, en aout 2020, l’idée de ce « Grenelle de l’Education » (après le « Ségur de la Santé »), il s’agissait de répondre aux revendications des enseignants, notamment  à travers une vaste revalorisation salariale.

Il s’agissait donc de réfléchir à l’avenir et à la reconnaissance des enseignants par les autorités publiques. Preuve que la revalorisation salariale était au cœur du projet gouvernemental, le budget de l’Education Nationale avait déjà été augmenté de 400 millions d’euros

S’interroger sur la place de l’enseignant dans la société

Mais la barbarie, dont a été victime Samuel Paty, ce professeur d’histoire géographie décapité le 16 octobre dernier à Conflans Sainte Honorine, a changé profondément la donne. Les questions salariales n’ont pas disparu, mais la question de la place et de la reconnaissance de l’enseignant est devenue essentielle et même centrale.

La mobilisation des enseignants, initiée par cet acte ignoble, s’est généralisée à l’ensemble de la société, et même les collectivités locales cherchent à marquer leur attachement à cette liberté d’expression et aux enseignants.

Le « Grenelle de l’éducation » fera une large place à cette question de la place de l’enseignant dans la société, comme l’a souligné le Ministre :

« Le sursaut national doit nous conduire à considérer que le professeur est central dans notre société et que chacun d’entre nous dans notre vie de parent d’élève, de citoyen, doit respecter les professeurs et avoir des discours qui mettent le professeur au centre de notre société. »

La parole des enseignants se libère

Depuis l’ignominie infligée à Samuel Paty, devenu selon Emmanuel Macron le « visage de la République », les enseignants ont pris la parole, dénonçant des situations intolérables.

 

Sous le hashtag #PasdeVague, les enseignants dénoncent une situation dégradée et rappellent que depuis des années, ils alertent le Ministère. La parole se libère, et les sujets de négociation se multiplient : protection, reconnaissance, …. De quoi rendre ce « Grenelle de l’Education » encore plus explosif !

 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


ouverture du Grenelle de l'Education ce jeudi 22 octobre 2020

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-