Pôle emploi: comment éviter les arnaques et se protéger des offres d'emploi frauduleuses

Pôle emploi: comment éviter les arnaques et se protéger des offres d'emploi frauduleuses

Publié le :

Jeudi 09 Février 2017 - 12:32

Mise à jour :

Jeudi 09 Février 2017 - 12:45
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Plus de 11.000 offres frauduleuses ont été recensées sur le site de Pôle emploi l'an dernier. Comment éviter ces arnaques et s'en protéger? L'organisme public donne des réponses.

Ce n'est pas une première, les demandeurs d'emploi sont souvent la cible de soi-disant employeurs. Avec des offres d'emploi fictives toujours plus sophistiquées et crédibles, les "escrocs" tentent de soutirer de l'argent à leurs victimes. Ce phénomène s'est amplifié avec les annonces en ligne. L'an dernier Pôle emploi a recensé 11.000 offres frauduleuses sur son site internet. Alors pour protéger ses membres de potentielles arnaques, l'organisme public a livré des conseil sur Pôle-emploi.fr.

Dans un premier temps, les annonces proposant des salaires élevés combinés à de multiples avantages, sans expérience requise, doivent tout de suite attiser la méfiance du demandeur d'emploi. L'organisme invite la personne ayant un doute à contacter le site sur lequel l'offre est diffusée pour vérifier la véracité des éléments auprès du recruteur. Cette dernière est aussi incitée à signaler auprès du portail officiel de signalement des contenus illicites sur internet. Pôle-emploi.fr précise qu'aucun site hébergeant une offre n'est exempté de suspicion. Une vigilance aux effets multiplicateurs puisqu'elle permet à d'autre utilisateurs d'éviter de tomber dans le piège de cette même annonce.

Des termes attractifs comme "travail à domicile" sont également à redouter car les escrocs s'en servent pour amadouer le chômeur. Généralement, les fraudeurs demandent des documents à remplir dans de très brefs délais, comme des formulaires de candidature, des visas ou des conditions générales d'emploi. Sans céder à la précipitation, le demandeur d'emploi est invité à prendre le temps de lire avec attention tous les documents, sans apposer sa signature sur l'un d'eux tant qu'il ne sait pas précisément à quoi il s'engage.

Envoyer des données personnelles à un inconnu (numéro de sécurité sociale ou de permis de conduire, coordonnées bancaire, accès de connexion, etc...) est également largement déconseillé. "Un recruteur demandant ce type d'information, avant même d'avoir rencontré le demandeur d'emploi, doit être considéré comme suspect", indique Pôle emploi. L'installation d'un pare-feu et d'un antivirus peut être un plus, pour éviter les escroqueries.

Les inscrits à Pôle emploi sont invités à ne pas envoyer d'argent à leur employeur potentiel, même en échange d'un contrat de travail. Ni accepter de rétribution de ce dernier tant qu'un contrat de travail n'est pas signé.

Pour résumé, Pôle emploi appelle sur son site internet au "discernement" des utilisateurs. Ce qui représente leur meilleur atout.

Pour éviter les arnaques, le meilleur atout des demandeurs d'emploi reste le discernement.

Commentaires

-