Rentrée difficile pour les étudiants en septembre entre inflation et peur de l’inconnu !

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Rentrée difficile pour les étudiants en septembre entre inflation et peur de l’inconnu !

Publié le 19/08/2020 à 08:26 - Mise à jour à 09:21
JEFF PACHOUD / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

La rentrée universitaire de septembre suscite beaucoup de stress et de peur chez les étudiants de France. Le coût de la rentrée augmente, alors que les étudiants sont plongés dans l’inconnu.

La Fédération des Association générales étudiantes (FAGE) a publié son étude annuelle sur la rentrée de septembre en début de semaine. Et les étudiants doivent s’attendre à une hausse des coûts de cette rentrée universitaire estimée, selon la FAGE, à 3.2 %. Pour l’Union Nationale des Etudiants de France (UNEF), qui a publié également son étude annuelle, cette hausse est évaluée à 3.6 %.

Une rentrée universitaire plus chère pour tous

Dans tous les cas, l’augmentation concerne aussi bien les frais de la vie courante (loyer, transport loisirs, …) qui progresseront en 2020 de 4 % que les frais spécifiques aux études supérieures (frais de scolarité, sécurité sociale étudiante, …) qui connaissent une inflation de 1.52 % cette année.

Il faut aussi rajouter à ces augmentations les surcoûts engendrés par la crise du coronavirus, avec un budget de 31.75 € mensuels à consacrer au masque obligatoire. Cette inflation, dénoncée chaque année par les organisations étudiantes, vient renforcer le sentiment de précarité de nombreux étudiants.

En effet, un grand nombre d’entre-eux n’a pas pu trouver le travail saisonnier tant espéré pour pouvoir financer leur année universitaire, alors que les « petits boulots étudiants » risquent de devenir une denrée rare en septembre.

De quoi susciter l’inquiétude et la colère du monde étudiant, qui doit aussi faire face aux nombreuses incertitudes encadrant encore l’organisation pratique de leur rentrée.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


La rentrée de septembre sera plus chère mais dans quelles conditions ?

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-