Ricard : trois salariés devenus alcooliques dénoncent leur employeur (VIDEO)

Ricard : trois salariés devenus alcooliques dénoncent leur employeur (VIDEO)

Publié le 18/11/2019 à 16:03 - Mise à jour à 16:17
Image par jacqueline macou de Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Ils buvaient plus de 40 verres par jour : trois salariés de l’entreprise Pernod-Ricard ont décidé de dénoncer la « pression permanente à boire », à cause de laquelle ils sont devenus malades et dépendants à l’alcool.

 

Amélie, Julien et Philippe témoignent dans les colonnes du Parisien/Aujourd’hui en France ce lundi 18 septembre : chez Ricard, « partout, l’alcool coule à flots. Avant de trinquer, la famille des ‘’ricardiens’’ a son rituel : chanter l’hymne à l’anis qui se termine par Ave, ave, ave cinq volumes d’eau, le bras levé. »

 

Les témoignages peuvent faire sourire mais l’affaire n’en est pas moins grave : trois commerciaux accusent l’entreprise de les avoir conduits à l’alcoolisme. Ils livrent des témoignages accablants pour le numéro 2 mondial des vins et spiritueux, dans lesquels ils expliquent avoir été régulièrement forcés à boire.

 

L’un d’eux évoque notamment les cadences infernales des ferias lors desquelles ils devaient « picoler de midi à 16h, puis de 21h à 2h du matin ». Les commerciaux choisis pour les évènements particuliers étaient les plus résistants à l’alcool. Certains jours, ils buvaient plus de 40 verres… L’un d’eux témoigne afin d’éviter « que des gens deviennent alcooliques sans même s’en rendre compte » et confie : « Si je refusais un verre, mon chef me disais ‘’bah alors, tu n’aimes pas les produits que tu vends ?’’ »

Amélie, une autre salariée, raconte que dans l’entreprise, on boit du pastis « le midi, après une réunion, le soir ou avec les clients ». Et d’ajouter : « c’est la culture de l’entreprise : si on dit non, on est mal perçus ». Toujours en poste mais en congé maladie à cause de l’alcool, elle a choisi de poursuivre l’entreprise aux Prud’hommes.

 

A lire aussi : L'alcool va-t-il faire son retour dans les stades de foot? 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


trois salariés de l’entreprise Pernod-Ricard ont décidé de dénoncer la « pression permanentes à boire »

Fil d'actualités Société