Voici la formule mathématique pour trouver le job de vos rêves !

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Voici la formule mathématique pour trouver le job de vos rêves !

Publié le 07/02/2020 à 15:51
Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Comment trouver le job idéal ? Quel métier choisir pour être épanoui ? Ces questions fondamentales, nous sommes de plus en plus nombreux à nous les poser à tout moment de notre vie. Et si, pour y répondre, il suffissait d'appliquer une formule mathématique ? C'est en tout cas l'idée de l'ancien éditeur du magazine américain Forbes.

A l’heure du choix des options au lycée ou de la filière à suivre pour les études supérieures ou, plus tard, lorsque surgit le désir d’une réorientation professionnelle, le choix d’un métier est une question cruciale.

Malgré le travail des conseillers d’orientation et les résultats livrés par les bilans de compétence de plus en plus souvent proposés, il n’est pas toujours aisé de trouver le job de rêve qui, en plus de répondre à nos aspirations et à nos besoins, nous sera accessible. La preuve : selon une étude, à peine plus d'un tiers des Français se disent heureux dans leur travail.

A lire aussi : Quelles seront les professions les plus recherchées en France en 2020 ?

Quinze critères et des coefficients à appliquer pour trouver le métier idéal
Cette épineuse question pourrait être plus facile à résoudre en utilisant une formule mathématique définie par Brett Nelson. L'ex-rédacteur en chef du magazine Forbes a mis au point un questionnaire qui doit déterminer le « confidence factor », traduisez le facteur de confiance. Il doit pouvoir décrire les contours précis de l’activité et du poste vers lequel un individu doit se tourner pour être aussi épanoui que possible.

Sa formule comporte une quinzaine de critères, dont les coefficients sont différents :

  • salaire (coeff. 0,2),
  • satisfaction (coeff. 0,15),
  • employabilité (coeff. 0,15),
  • temps personnel (coeff. 0,1),
  • culture d’entreprise (coeff. 0,1),
  • santé financière de l’entreprise (coeff. 0,1),
  • localisation de l’entreprise (coeff. 0,05),
  • travail d’équipe (coeff. 0,05),
  • évolution professionnelle (coeff. 0,05)
  • interactions dans et hors de l’entreprises (coeff. 0,05).

Au final, si le résultat est inférieur à 60, c’est que ce métier n’est pas une bonne idée. Compris entre 61 et 75, il peut être considéré mais n’est pas forcément le job idéal. Au-delà de 75, l’idée est à considérer avec intérêt.

Si la méthode se veut scientifique, Brett Nelson le rappelle : l’application de cette formule n’est en rien une garantie de trouver le job ou la carrière idéale. Mais c’est une manière intéressante de coucher sur papier et de confronter ses aspirations, ses besoins et ses capacités.

A lire aussi : Peut-on être licencié à cause de photos sur Facebook ou sur Instagram ?

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Seuls 36% des Français aiment vraiment leur travail

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-