Bientôt la fermeture des delphinariums, et des cirques sans animaux sauvages ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Bientôt la fermeture des delphinariums, et des cirques sans animaux sauvages ?

Publié le 30/09/2020 à 08:45 - Mise à jour à 14:50
Christophe ARCHAMBAULT / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Les associations de protection de la cause animale l’attendaient depuis longtemps. Le Ministère de la transition écologique a dévoilé hier un plan pour le bien-être de la faune sauvage captive.

Ce mardi 29 septembre, Barbara Pompili, Ministre de la transition écologique, a présenté, au cours d’une conférence de presse son plan d’action pour « le bien-être de la faune sauvage captive ». Sans surprises, la Ministre a confirmé plusieurs des rumeurs, qui circulaient depuis plusieurs semaines et même plusieurs mois pour certaines.

Vers la fin des animaux sauvages dans les cirques et des dauphins dans les delphinariums

La Ministre de la transition écologique a ainsi pu confirmer :

  • La disparition des fauves sauvages dans les cirques itinérants,
  • L’interdiction de la reproduction et de l’introduction de nouveaux dauphins ou orques dans les delphinariums,
  • La fermeture des élevages de visons.

Plutôt qu’un calendrier précis, Mme Pompili a préféré insister sur la mise en œuvre d’une démarche, d’un processus. Des discussions sont ouvertes avec les cirques itinérants, pour préparer l’avenir des 500 fauves concernés notamment, mais aussi avec les 3 delphinariums de France. A terme, c’est la disparition de ces derniers qui est donc programmée, s’est indigné le plus grand d’entre-eux, Marineland. Le processus est engagé, et rien ne pourra l’arrêter fait-on savoir du côté du Ministère de la transition écologique. Mais cela ne se fera pas en un jour, et plusieurs années seront nécessaires a prévenu Mme Pompili.

La délicate question des zoos en suspens !

Alors qu’une grande majorité des Français se déclarent mobilisé et concerné par le bien-être animal, la Ministre de la transition écologique a également dévoilé l’adoption de « normes de détention » plus en adéquation avec ce bien-être de la faune sauvage captive en zoos. Une réglementation plus contraignante est également à l’étude pour mieux encadrer les spectacles d’animaux sauvages dans les parcs zoologiques.

Là encore, Barbara Pompili a préféré insister sur l’ouverture de concertations avec les professionnels concernés plutôt que d’imposer un calendrier précis, ce qui a provoqué la colère de plusieurs associations de défense de la cause animale.

 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Barbara Pompili a expliqué sa volonté d'appliquer une démarche plutôt que d'imposer un calendrier

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-