Chili: le désert le plus aride au monde recouvert de milliers de fleurs

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Chili: le désert le plus aride au monde recouvert de milliers de fleurs

Publié le 30/10/2015 à 13:23 - Mise à jour à 13:38
©Fliker
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le désert d'Atacama, qui possède le sol le plus aride du monde, est actuellement recouvert de milliers de fleurs. Ce désert fleuri, dû à l'épisode climatique El Niño, devrait rester en place jusqu'à la fin de l'année.

Au Chili, le désert d'Atacama est considéré comme l'un des lieux les plus arides de la planète et pourtant. Si les touristes et habitants de la région peuvent en temps normal admirer les roches, les étendues de sels, les sols craquelés et autres signes de sécheresse, il s'est transformé en champ de fleurs suite aux violentes intempéries qui ont frappé le désert en mars dernier.

Ce phénomène, qui n'est pas le premier du genre, est dû à l'épisode climatique El Niño, qui balaye les côtes pacifiques tous les deux à sept ans, amenant les pluies nécessaires à la germination des bulbes. "Quand on pense au désert, on pense à la sécheresse absolue, mais il y a un écosystème latent qui attend certaines conditions pour s'activer, comme la pluie, les températures élevées et l'humidité", a expliqué Raul Cespedes, universitaire à l'université d'Atacama avant d'ajouter: "cette année est spéciale parce que la grande quantité d'eau qui est tombée a permis d'observer peut-être l'épisode le plus spectaculaire de ces 40 ou 50 dernières années".

Sur place, on peut ainsi retrouver plusieurs variétés de fleurs jaunes, rouges, blanches ou violettes, 200 au total. Parmi elles: des "soupirs des champs" (Nolana parradoxa), des "añañucas de la cordillère" (Rhodophiala rhodocirion), des  "griffes du lion" (Bomarea ovallei) ou encore des "pattes de guanaco" (Calandrinia longiscapa).

Ce désert fleuri, qui a reçu l'équivalent de sept années de précipitation en à peine 12 heures, pourrait rester en place jusqu'en décembre pour le plus grand bonheur de la région qui vient d'enregistrer une hausse de près de 40% de la fréquentation touristique, selon Sud Ouest.

Aussi impressionnant que magnifique, El Niño n'en reste pas moins un phénomène climatique grave. Selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM), il aurait "une incidence majeure" sur le climat mondial. Cet épisode climatique, qui se traduit aussi bien par des sécheresses que par des inondations, se manifeste ainsi par une hausse de la température de l'océan Pacifique produisant des changements dans l'atmosphère et modifiant les vents et les régimes de pluie en Amérique latine. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Au Chili, le désert de l'Atacama s'est transformé en champ fleurs.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-