Décimés pour leurs cornes en Afrique les rhinocéros sont une espèce en voie de disparition

Décimés pour leurs cornes en Afrique les rhinocéros sont une espèce en voie de disparition

Publié le :

Mercredi 08 Mars 2017 - 16:11

Mise à jour :

Mercredi 08 Mars 2017 - 16:30
Braconnés pour leurs cornes, les rhinocéros sont tués par millier en Afrique afin d'alimenter les marchés chinois et vietnamien. Une réalité qui fait tragiquement écho à un fait divers mardi dans un zoo français.
© Arthus Boutin / DOMAINE DE THOIRY/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La mort aussi cruelle que cupide de Vince, jeune rhinocéros de quatre ans tués par des braconniers au zoo de Thoiry mardi 7, n'est qu'un cas isolé par rapport au braconnage de masse en Afrique. Les rhinocéros sont une espèce extrêmement pourchassée dans la nature dans le but d'alimenter les Chinois et Vietnamien. Depuis 2008, environ 5.940 rhinocéros africains ont été massacrés pour leurs cornes. Chaque année, le record est battu au point que la situation est devenue critique, relate Le Point. L'abatage de rhinocéros en Afrique du Sud est exponentielle. De 13 rhinocéros tués en 2007 le chiffre est passé à 1.175 en 2015. Cette même accélération est également observée en Namibie, ou encore au Zimbabwe.

Au début du XXe siècle, la population mondiale de rhinocéros, toutes espèces confondues, tournait autour de 500.000 individus. Malgré les efforts de protection, ils ont été décimés. A tel point que sur les cinq espèces existantes, trois sont en danger critique de disparition et les deux dernières sont menacées.

Si les rhinocéros sont tant harcelés, c'est en raison de leurs cornes utilisées dans la pharmacopée en Chine et surtout au Vietnam qui sont les deux principaux marchés bénéficiaires. En réalité elles n'ont aucune vertu pharmaceutique prouvée. Les Chinois et les Vietnamiens la croient capable de détoxiquer leur organisme pour les protéger de toute maladie et la considère aussi comme un aphrodisiaque.

Le rhinocéros blanc représente la plus nombreuse des cinq espèces. Sa population tourne autour 20.000 individus dans la nature. Pourtant, à la fin du XIXe siècle, il était au bord de l'extinction avec moins d'une cinquantaine d'individus ayant échappé au braconnage. La population du rhinocéros noir est déjà bien moins nombreuse avec environ 5.200 individus en Afrique. Elle devance celle du rhinocéros indien à une corne (3.500). Quant aux deux autres espèces, celles de Sumatra et de Java, moins d'une centaine d'individus vivent toujours pour chacune.

Pour arrêter les massacres, plusieurs parcs africains ont décidé de couper eux même les cornes des rhinocéros dans le but d'éviter les tentations. Malheureusement cela reste insuffisant car l'animal conserve 10 cm de sa corne, que convoitent toujours les braconniers.  

Les Chinois et les Vietnamiens croient la corne de rhinocéros capable de détoxiquer leur organisme pour les protéger de toute maladie et la considère aussi comme un aphrodisiaque.


Commentaires

-