Dérèglement climatique: 2015 l'année de tous les (mauvais) records

Dérèglement climatique: 2015 l'année de tous les (mauvais) records

Publié le :

Mercredi 03 Août 2016 - 11:18

Mise à jour :

Mercredi 03 Août 2016 - 11:28
©Paul J.Richards/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dans un nouveau rapport, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) dresse un bilan inquiétant de l'état de la planète. Concrètement, les températures, la montée des eaux et les émissions de gaz à effet de serre ont atteint des niveaux records en 2015.

Les Terriens ont du souci à se faire. Selon un rapport international, publié mardi 2 par la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), les températures, la montée des eaux et les émissions de gaz à effet de serre ont atteint des niveaux records en 2015. Baptisé "State of the Climate", ce document de 300 pages, auquel ont participé 450 scientifiques du monde entier, dresse un bilan inquiétant de l'état de la planète.

"La plupart des indicateurs du changement climatique ont continué à montrer une tendance au réchauffement de la planète", ont expliqué les scientifiques estimant que le phénomène El Nino aurait largement contribué à cette tendance. Plus inquiétant encore: cette évolution devrait se confirmer cette année puisque les six premiers mois de 2016 ont été les plus chauds sur le globe, selon les données des climatologues de la Nasa.

Concrètement, trois des principaux gaz à effet de serre (dioxyde de carbone, méthane et protoxyde d'azote) ont atteint de nouveaux sommets. A Hawaï par exemple, la concentration de CO2 a enregistré la plus forte hausse depuis le début des relevés il y a 58 ans. Quant au niveau des eaux, il a atteint son plus haut point, avec quelque 70 millimètres de plus que la moyenne enregistrée en 1993. Selon le rapport, le niveau monte graduellement autour de la Terre, avec une poussée d'environ 3,3 millimètres par an. Une hausse qui risque de s'accentuer dans les années à venir avec la fonte des glaciers et des calottes glaciaires.

Côté température: le bilan n'est pas heureux là non plus: l'Arctique a continué de se réchauffer.  "La température à la surface des terres de l'Arctique a retrouvé les niveaux enregistrés en 2007 et 2011, soit des records depuis le début des relevés au début du XXe siècle, avec une augmentation de 2,8 degrés Celsius depuis cette époque", ont déclaré les scientifiques. A l'inverse, les températures ont été plus froides dans l'Antarctique. En parallèle, l'année 2015 a également été marquée par de graves inondations ainsi que nombreux épisodes de sécheresse.

"Clairement, le rapport sur 2015 montre non seulement que les températures sur la planète augmentent, et que tous les symptômes qui y sont liés s'aggravent aussi", a déploré de son côté Thomas Karl, directeur de l'Agence nationale océanique et atmosphérique (NOAA).

 

2015 est considérée comme la pire année de l'histoire moderne concernant les températures, la montée des eaux ou encore les émissions de gaz à effet de serre.

Commentaires

-