Des scientifiques découvrent un "trou géant et mystérieux" en Antarctique (vidéo)

Réchauffement climatique?

Des scientifiques découvrent un "trou géant et mystérieux" en Antarctique (vidéo)

Publié le :

Mercredi 18 Octobre 2017 - 13:01

Mise à jour :

Mercredi 18 Octobre 2017 - 13:10
Un trou béant s'est formé au court de ces dernier mois dans la banquise de l'Antarctique. Pas moins de trois fois plus grande que la Bretagne, cette mystérieuse crevasse interroge les scientifiques qui ne savent pas si elle est due au réchauffement climatique.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les scientifiques en sont restés cois: un immense trou dans la glace de l'Antarctique s'est formé au court de ses derniers mois. C'est le site Motherboard qui a révélé ce fait mystérieux mardi 10. Cette énorme crevasse mesurait alors 80.000 kilomètres carrés, soit trois fois la superficie de la région Bretagne.

Le trou se trouve en plein océan Austral dans la mer de Weddel -territoires normalement recouverts presque entièrement de glace- et s'est creusé depuis le mois de décembre 2016. "Si nous n'avions pas de satellite, nous ne saurions pas qu'il était là", a déclaré Kent Moore, professeur à l'Université de Toronto, à Motherboard. "C'est comme si on avait mis un coup de poing dans la glace".

Ce phénomène est appelé polynie. Les chercheurs ne savent pas vraiment l'expliquer et ne sont pas sûrs qu'il résulte du réchauffement climatique: "nous essayons de comprendre ce qu'il se passe", a expliqué le scientifique. Pour lui, les polynies pourraient être formées par des remontées d'eau "chaude" à la surface de la mer. Pourtant il semble compliqué que des courants marins, même forts, puissent apporter de l'eau à température un peu plus élevée que la mer de Weddel alors qu'elle est située loin du littoral.

Il y a près de 40 ans, en 1974, un premier trou avait été observé à cet endroit. Mais les moyen de l'époque n'étant pas assez sophistiqués, les chercheurs n'avaient pas pu analyser le phénomène. La polynie s'était ensuite rebouchée en 1976, sa taille maximale avait alors été de 300.000 kilomètres carrés. L'année dernière déjà, le trou s'était rouvert mais n'avait pas atteint lune telle superficie.

Entre 1974 et 1976 un trou avait déjà été observé dans cette zone. Seulement il avait mesuré maximum 300.000 km², là en quelques mois le trou a mesuré s=jusqu'à 80.000 km².

Commentaires

-