Prix Pinocchio 2020: l'agro-pollution dans le nez des écolos

Prix Pinocchio 2020: l'agro-pollution dans le nez des écolos

Publié le 23/01/2020 à 11:10 - Mise à jour le 28/01/2020 à 12:26
prix-pinocchio.org
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
L’agrobusiness est cette année dans le viseur du Prix Pinocchio. Pour son grand retour, ce prix décerné par les Amis de La Terre  et la Confédération paysanne visera trois entreprises «représentatives du greenwashing et des abus de ce secteur». 
 
Après cinq ans d’absence, il fait son grand retour. Le Prix Pinocchio est décerné par l’association écologique Les Amis de la Terre et par la Confédération paysanne. Il vise à dénoncer le greenwashing, la communication de certaines entreprises sur des concepts de développement durable alors que leurs pratiques réelles démontrent l’inverse. 
 
 
Trois groupes en compétition
 
Au-delà de la dénonciation, ce prix doit permettre, selon les organisateurs, de «rappeler l’importance pour les paysans et les citoyens de la reprise en main de leur modèle agricole et alimentaire, afin d’engager une transition qui réponde aux enjeux de climat, d’emploi, de bien-être animal, de biodiversité, de protection des écosystèmes, de dynamiques territoriales». 
 
Pour cette édition 2020 du Prix Pinocchio, trois groupes de l’industrie agroalimentaire sont sur la sellette: Bigard, «la face cachée de ton steack haché» ; Lactalis, «se faire du blé avec les produits laitiers » ; Yara, «les engrais chimique c’est magique». 
 
«Sur la base d’études de cas documentées», Les Amis de la terre et la Confédération paysanne épinglent ces entreprises sur leurs discours verdoyants et leurs actes aux couleurs beaucoups plus (a) variées. 
 
Les internautes votent
 
Pour Bigard, «les valeurs de dignité et de fierté affichées par la marque contrastent avec la réalité du groupe qui fait rimer promotion de l’élevage industriel avec mépris pour ses éleveurs». Lactalis, numéro 1 mondial des produits laitiers, «offre un exemple de flagrant mépris de la démocratie tant sur le plan économique et social qu’environnemental». Yara, enfin, «se présente comme une entreprise porteuse de solutions face à la crise climatique alors qu’il s’agit plutôt d’un acteur responsable de celle-ci».
 
Les organisateurs ont présélectionné ces trois entreprises, mais c’est aux internautes de décider laquelle se verra attribuer le Prix Pinocchio 2020. Les votes sont ouverts jusqu’à la mi-février sur le site prix-pinocchio.org.
 
Veolia, Auchan, Air France et leur long nez 2013
 
En 2013 , Veolia avait obtenu le Prix de la catégorie " Une pour tous, tout pour moi", car en Inde, l'entreprise française spécialisée dans l'environnement "favorisait les abus et les abus et les profits plutôt que le droit à l'eau".
Dans la catégorie "Mains sales, poches pleines", le Prix etait revenu à Auchan , dont on attendait toujours sa "promesse d'indemnisation au rayon textile". 
Dans la catégorie "Plus vert que vert ", le Prix  2013 était revenu à Air France , pour avoir "plané avec la compensation carbone".  
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les internautes peuvent choisir le pire sur le site du Prix Pinocchio

Fil d'actualités Société