Et si vous profitiez du reconfinement pour vous mettre au “plogging”?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Et si vous profitiez du reconfinement pour vous mettre au “plogging”?

Publié le 17/11/2020 à 10:42 - Mise à jour à 10:59
Brad Pearson / Unsplash
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Le confinement a une sorte d’effet “coup de fouet” sur les joggeurs du dimanche, qui prennent les rues d’assaut pour courir et évacuer le stress du télétravail, rester en forme malgré les restrictions de déplacement, ou simplement pour profiter d’une certaine sensation de liberté malgré le reconfinement. Avec cet engouement pour la course à pied, une nouvelle tendance a pris de l’ampleur, pour allier sport et conscience environnementale: le “plogging”, l’activité à la mode pendant le confinement. Vous n’avez aucune idée de ce que “plogging” veut dire? On vous explique tout.

Plogging veut dire “ramasser en courant” en français

Cette activité consiste à ramasser des déchets lors du parcours de jogging, pour rendre la course plus amusante et plus consciente. C’est la Suède, le pays de Greta Thunberg qui a vu naître ce terme et cette tendance. Le mot vient du suédois « plocka upp » qui veut dire ramasser, et ses bienfaits ne sont pas seulement évidents pour la planète. Selon certains adeptes, le joggeur, muni d’un sac-poubelle, lorsqu'il ramasse des déchets trouvés le long de son parcours de course, s’entraîne lui aussi plus efficacement, car il  peut varier les mouvements du corps en ajoutant des flexions et des étirements. La course est donc moins monotone, et la séance sport est bien plus complète, ce qui est intéressant alors que les salles de sport sont fermées depuis un moment.

Une activité sociale et engagée grâce aux réseaux sociaux

Même s’il est interdit de pratiquer le plogging en groupe, en raison des mesures barrières, des communautés en France commencent à s'organiser sur les réseaux sociaux pour fédérer tous ceux qui se sont convertis à la course écologique. Via les groupes Facebook et les communautés en ligne, le mouvement commence à prendre de l’ampleur dans l’hexagone. Les ploggeurs peuvent échanger avec d’autres adeptes et comparer la quantité de déchets ramassée pour donner encore un aspect plus compétitif.

Une application belge cartographie la tendance

Mais où aller pour trouver un parcours présentant assez de déchets pour une séance de plogging bien remplie? Les belges Alex Callant et Bernard Herbert ont eu l'idée d’optimiser le plogging en développant une application gratuite (We plog ) pour visualiser sur une carte les chemins qui ont été nettoyées récemment, signalés en vert, et les rues ou itinéraires qui  pourraient avoir besoin du passage d’un ploggeur, signalés en rouge.
La carte s’actualise en temps réel, ce qui permet au ploggeur de changer son parcours même au dernier moment. Sur le principe collaboratif d’une application comme Waze, les utilisateurs peuvent envoyer une alerte avec une localisation GPS s’ils constatent un problème à signaler, comme une décharge sauvage, et peuvent ajouter une photo pour décrire la situation si besoin.

L’uberisation du ramassage de poubelles pour les villes?

L’application a pour stratégie de devenir un service payant pour les villes qui veulent organiser des ramassages citoyens coordonnés. Selon Alex Callant, co-fondateur de l’application, les communes peuvent s’abonner à une licence annuelle pour bénéficier de fonctionnalités supplémentaires, comme la visualisation de statistiques avec la quantité de déchets récoltée, le degré de propreté de la commune, le nombre d’utilisateurs ou le nombre de sessions, et ainsi mieux gérer leur politique de ramassge des déchets sauvages.
Le plogging n’est pas seulement une façon gratuite de nettoyer les chemins, explique Alex Callant, mais il permet aussi de sensibiliser les gens à ne plus jeter des choses à terre.

Un hashtag pour rendre le plogging viral

À Marseille, le 1er Novembre, un hashtag a été lancé sur TikTok pour lancer un défi citoyen de ramassage de déchets. Avec le hashtag #nettoietonkm Benjamin de Molliens encourage les citoyens à ramasser des déchets pendant leur sortie d’une heure, autorisée dans un rayon d’un kilomètre autour de leur domicile. Il espère que les rendez-vous numériques de nettoyage de déchets se multiplieront un peu partout en France même après la période de confinement, grâce à ce défi viral. Il a été partagé sur les réseaux sociaux par des personnalités comme Joey Starr, et a même été repris par des médias américains, canadiens et anglais.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Des communautés en France commencent à s'organiser sur les réseaux sociaux pour fédérer tous ceux qui se sont convertis à la course écologique.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-