Interdiction du Glyphosate: le Luxembourg premier de cordée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Interdiction du Glyphosate: le Luxembourg premier de cordée

Publié le 22/01/2020 à 10:40
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Le Luxembourg, le Grand Duché à ne pas confondre avec le Jardin du Luxembourg, prend les devants sur les autres pays européens et annonce l’interdiction totale du glyphosate dès cette année. 
Coupant ainsi l'herbe sous le pied de la France qui comptait être le premier pays européen à appliquer cette mesure. 
 
L’été dernier, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume affirmait que «la France sera le premier pays en Europe à se sortir du glyphosate». C’est raté. Au Luxembourg, la sortie sera progressive avec, dès le 1er février, la fin de l’autorisation de mise sur le marché, suivie de l’écoulement des stocks avant le 30 juin puis de l’interdiction effective d’utilisation au 31 décembre. 
 
Il faut dire que sur le territoire du Grand-Duché, près de 60 % des exploitants agricoles ont d’ores et déjà renoncé au glyphosate, selon le ministère de l’Agriculture luxembourgeois. Ceux qui restent seront aidés dans leurs démarches par un système d’indemnisation de 30€ à l’hectare pour les terres agricoles, 50€ pour les terres viticoles. Vu la taille du pays, c'est financièrement tenable. 
 
 
La France va-t-elle suivre ?
 
Cette décision de notre voisin va à l’encontre d’une décision de la Commission européenne qui avait entériné la prolongation de la licence d’utilisation du glyphosate jusqu’au 15 décembre 2022. Le Luxembourg espère ainsi «produire un effet de levier important dans l’ensemble de l’Union européenne sachant que d’autres pays tels que l’Autriche ont entamé des démarches similaires».
 
Et chez nous? Alors que huit Français sur dix se déclarent en faveur d’une interdiction, mais que dans le même temps les ventes du pesticide ont bondi de 12 % entre 2008 et 2018, la situation reste floue. Fin décembre, le coordinateur interministériel du plan de sortie du glyphosate a estimé sur les agriculteurs doivent se préparer à une fin d'utilisation en 2022. Et cela par une  "interdiction probable" est-il plus précisément écrit. Sans le détail, le gouvernement prévoierait une «sortie de l’essentiel des usages au 1er janvier 2021 et de tous les usages au 1er janvier 2023». 
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


60% des agriculteurs luxembourgeois n'utilisent déjà plus le pesticide

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-