Inventeur d’un champignon tueur d’insectes, il détient le brevet qui pourrait venir à bout de Monsanto (VIDEO)

Révolution

Inventeur d’un champignon tueur d’insectes, il détient le brevet qui pourrait venir à bout de Monsanto (VIDEO)

Publié le :

Vendredi 08 Mai 2015 - 13:31

Mise à jour :

Vendredi 08 Mai 2015 - 14:20
Le biologiste américain Paul Stamets a mis au point une technique entièrement naturelle qui permettrait de neutraliser les insectes prédateurs grâce à un simple champignon. Déposé en 2006, son brevet pourrait à long terme remplacer les insecticides chimiques aujourd'hui utilisés partout dans le monde.
©Capture d'écran/YouTube
PARTAGER :
-A +A

Voilà un brevet qui pourrait révolutionner l’agriculture mondiale au détriment des géants du secteur. Le biologiste américain Paul Stamets, spécialiste de mycologie (l’étude des champignons) et fervent défenseur de la biodiversité, a mis au point une technique entièrement naturelle qui permettrait selon lui de neutraliser les insectes prédateurs grâce à un simple champignon.

Expérimentée sur des fourmis, cette méthode consiste à modifier un champignon "entomopathogène" (paralysant les insectes) afin qu’il ne produise plus de spores. Attirés par les champignons qu’ils ingurgitent, les insectes les absorbent jusqu’à se transformer en champignon à leur tour.

Passée relativement inaperçue quand Paul Stamets l'avait brevetée en 2006, cette invention revient depuis près d'un mois sur le devant de la scène par l'intermédiaire de médias collaboratifs ou contestataires. Selon le chercheur, qui qualifie les champignons de "magiciens du sol", sa trouvaille "pourrait réorganiser totalement l'industrie des pesticides dans le monde". En effet, son super-champignon fonctionnerait sur plus de 200.000 espèces d’insectes et pourrait donc à long terme remplacer efficacement les insecticides chimiques aujourd'hui utilisés en masse dans le monde entier.

La diffusion de ce bio-insecticide provoquerait la mutation de toute l’industrie des pesticides, ce qui en fait donc "la technologie la plus dérangeante (…) jamais rencontrée", estime Paul Stamets. Elle obligerait notamment la multinationale Monsanto à revoir la production de son pesticide complémentaire Roundup, l’un des plus vendus au monde et classé cancérogène "probable" ou "possible" par l’agence du cancer de l'Organisation mondiale de la santé. S'il était utilisé par les agriculteurs, le brevet de Paul Stamets remettrait donc en cause les quelque 16 milliards de dollars (chiffres 2014) engrangées annuellement par le géant américain. De quoi en inquiéter plus d'un...

(Voir ci-dessous la liste des 6 moyens proposés par Paul Stamets pour "sauver le monde" grâce au mycélium des champignons):

 

Paul Stamets, l'homme qui dérange Monsanto.

Commentaires

-