La population mondiale continue d’augmenter, mais jusqu’à quand ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

La population mondiale continue d’augmenter, mais jusqu’à quand ?

Publié le 17/07/2020 à 07:49 - Mise à jour à 09:50
JOHN WESSELS / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Une récente étude américaine vient contredire celles de l’ONU s’agissant de l’évolution de la population mondiale. Plus qu’une querelle de chiffres, c’est bien l’avenir de la planète, qui est au centre des débats.

Depuis de nombreuses années, toutes les études officielles de l’ONU prédisent une augmentation de la population mondiale continue jusqu’à la fin de ce siècle. En 2100, la population mondiale devrait, selon l’organisation mondiale, atteindre 10.8 milliards d’individus. Ce sont ces données, que vient contredire une enquête américaine.

Vers un recul de la population mondiale à l’horizon 2064

Les universitaires de l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) ont ainsi publié une étude, selon laquelle le pic de la population mondiale serait atteint en 2064 avec 9.7 milliards d’individus. Au-delà de cette date, le déclin serait lent mais continu jusqu’à la fin du siècle avec une population estimée à 8.8 milliards d’individus en 2100.

Cette différence d’analyse provient des études américaines réalisées sur l’évolution du taux de fécondité. La baisse de ce dernier, principalement en Afrique subsaharienne, serait conséquente. Ainsi au Niger, on passerait de 7 enfants par femme en 2017 à 1.8 en 2100. Cette baisse de la fécondité est expliquée par l’amélioration des conditions d’accès à la contraception d’une part mais aussi à l’augmentation du niveau d’instruction.

Des scénarios différents aux conséquences multiples

Il ne s’agit pas que de querelles statistiques. Une hausse continue de la population jusqu’à la fin du siècle fait peser de graves menaces sur la préservation de la planète en elle-même. La pression sur les écosystèmes et sur les ressources naturelles serait à un point critique si le scénario de l’ONU devait se révéler exact.

En revanche, le scénario américain entrainerait inéluctablement un vieillissement de la population, dont les conséquences économiques bien réelles sont encore difficiles à prévoir. De même, dans de telles conditions, l’immigration pourrait être encouragée dans certaines régions du monde.

Ces perspectives démographiques font l’objet de nombreux débats, et si nul ne peut prédire quel scénario doit être privilégié, c’est aussi en raison des événements imprévisibles, comme l’a démontré, cette année, la pandémie mondiale de coronavirus.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


La fécondité en Afrique explique les différences d'interprétation pour la hausse démographique à venir

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-