Paris: les feux de cheminée finalement autorisés

Feu de paille

Paris: les feux de cheminée finalement autorisés

Publié le :

Mardi 30 Décembre 2014 - 09:43

Mise à jour :

Mardi 30 Décembre 2014 - 11:23
Le préfet de Paris a annulé lundi 29 l'interdiction des feux de cheminée dans la capitale. La décision devrait être appliquée à toute l'Ile-de-France. Ségolène Royal avait promis de revenir sur cette décision surprenante.
©alexandre Duret-Lutz
PARTAGER :
-A +A

La tentative d'interdiction n'aura pas fait long feu. Sur demande de la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, le préfet de Paris a pris lundi 29 l'arrêté annulant l'interdiction des feux de cheminée dans la capitale. Une décision qui devrait être imitée par ses homologues d'Ile-de-France dans les jours qui viennent.

Ségolène Royal avait promis de revenir sur cette interdiction préfectorale qui devait entrer en vigueur au 1er janvier 2015. Elle avait notamment considéré qu'il s'agissait d'une forme d'"écologie punitive", formule qu'elle avait également utilisée à propos de l'écotaxe. Plutôt que de punir les utilisateurs d'outils de chauffage polluants, Ségolène Royal préférerait donc les inciter à de meilleurs comportements, notamment en subventionnant le chauffage écologique.

De plus, les raisons de cette interdiction étaient largement contestées. Elle reposait en effet sur une seule étude d'Airparif, l'associassion de surveillance de la qualité de l'air à Paris. Selon cette étude, le chauffage au bois serait à lui seul responsable de 23% des émissions de particules fines dans la région parisienne. Soit presque autant que le trafic routier (25%). Des chiffres surprenant entrainant une décision "un peu absurde" pour Ségolène Royal. Très vite les professionnels du bois avaient contesté l'étude d'Airparif, estimant que la réalité était plus proche de 5%.

Les Franciliens peuvent donc être tranquilles, ce n'est pas cette année qu'on les privera de leur sieste au coin du feu.

 

Les Franciliens pourront continuer de se réchauffer au coin du feu cette année.

Commentaires

-