Pesticides, nitrates et plomb dans l'eau du robinet de millions de Français

Pesticides, nitrates et plomb dans l'eau du robinet de millions de Français

Publié le :

Jeudi 26 Janvier 2017 - 12:50

Mise à jour :

Jeudi 26 Janvier 2017 - 13:00
Selon une enquête de l'UFC-Que Choisir publiée ce jeudi, plus de 95% des Français peuvent boire leur eau du robinet sans s'inquiéter des polluants. En revanche, près de 3 millions de consommateurs sont exposés à des toxiques. L'association a mis en ligne une carte interactive afin que chacun sache s'il est concerné dans sa ville.
©Angot/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le constat est "globalement positif" selon les mots de l'UFC-Que Choisir qui publie ce jeudi 26 à la fois une carte interactive et une étude sur la qualité de l'eau du robinet en France. En effet, selon les travaux de l'association de consommateurs, plus de 95% des Français "peuvent boire leur eau en toute confiance".

Toutefois, à l'échelle de la population française, les moins de 5% restant représentent tout de même 2,8 millions d'habitants qui "ont en revanche une eau polluée notamment par les pesticides, les nitrates ou le plomb". "Si la consommation de l’eau du robinet doit être encouragée, les Pouvoirs Publics doivent urgemment renforcer la politique de l’eau", juge l'association.

Elle relève que la première source de polluants dans l'eau reste l'agriculture, notamment à cause des pesticides. "Ils contaminent l’eau desservie à près de 2 millions de consommateurs principalement ruraux, dans les régions d’agriculture intensive. Mais ils affectent également les réseaux de certaines villes". Cette activité est également à l'origine de la présence importante de nitrates, deuxième cause de pollution de l'eau en France.

Viennent ensuite "les contaminations bactériennes dues aux défauts de surveillance ou à la vétusté des installations", qui concerne les réseaux de 253 communes et 200.000 consommateurs. Les canalisations vétustes sont également une source de pollution puisqu'elles laissent s'échapper dans l'eau du plomb, de cuivre, de nickel ou de chlorure de vinyle.

En parallèle de cette étude, l'UFC-Que Choisir met désormais à disposition une carte interactive. En entrant le nom de sa ville ou son code postal, l'utilisateur peut connaître la qualité de l'eau dans un rayon de cinq à 50 kilomètres, ainsi que la nature des éventuels polluants (bactériologiques, agricoles, radioactifs ou physico-chimiques).

 

Si la consommation de l’eau du robinet doit être encouragée, les Pouvoirs Publics doivent urgemment renforcer la politique de l’eau", juge l'UFC-Que Choisir


Commentaires

-