Pic de pollution aux particules fines à Paris, le stationnement résidentiel gratuit

Pic de pollution aux particules fines à Paris, le stationnement résidentiel gratuit

Publié le :

Vendredi 18 Mars 2016 - 11:31

Mise à jour :

Vendredi 18 Mars 2016 - 12:34
©Mathieu Pattier/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un épisode de pollution aux particules fines est à prévoir ce vendredi sur Paris ainsi que sur une partie du Val-de-Marne et des Hauts-de-Seine. En réaction, la mairie de Paris a annoncé le stationnement résidentiel gratuit.

Mauvaise nouvelle. Un épisode de pollution aux particules fines frappe la région parisienne ce vendredi 18 mars. Par conséquent, la mairie de la capitale a annoncé le stationnement résidentiel gratuit.

Ce vendredi, Airparif prévoit un niveau "élevé" de pollution aux particules fines sur Paris ainsi que sur une partie du Val-de-Marne et des Hauts-de-Seine.  En fin de matinée, l'indice pour la capitale était évalué à 82 sur une échelle de 100. "La contribution de l'agglomération parisienne sur les niveaux de pollution est amenée à augmenter et devrait entraîner un dépassement du seuil d'information en particules pour le 18 mars 2016", est-il précisé sur le site d'Airparif.

En réaction, la mairie de Paris qui "travaille en lien avec l’Etat pour préparer les mesures qui pourraient être prises en cas de persistance du pic de pollution" a mis en place le stationnement résidentiel gratuit "conformément aux dispositions adoptées en mai 2014 par le Conseil de Paris", indique-t-elle dans un communiqué paru jeudi 17. "La Ville de Paris appelle tous les Parisiens à suivre les messages de préventions et à adapter leurs comportements, en empruntant prioritairement les réseaux de transport en commun, le covoiturage ou l'utilisation de véhicules peu polluants (électrique, GNL...)", est-il précisé.

Elle conseille par ailleurs aux enfants et aux personnes sensibles d'éviter les activités physiques ou demandant trop d'efforts, de sortir moins longtemps que d'habitude et de respecter scrupuleusement les traitements médicaux en cours.

De son côté, la Préfecture de police a décidé d'abaisser les vitesses maximales autorisées à 60 km/h sur le périphérique, 110 km/h sur les autoroutes et 90 km/h sur les voies rapides. Sont à prévoir également, un renforcement des contrôles techniques, de vitesse et de pollution des véhicules.

 

Ce vendredi matin, l'indice de pollution pour Paris était évalué à 82 sur une échelle de 100.


Commentaires

-