Plus de panneaux publicitaires à l'entrée des petites villes

Plus de panneaux publicitaires à l'entrée des petites villes

Publié le :

Mardi 14 Juillet 2015 - 12:57

Mise à jour :

Mardi 14 Juillet 2015 - 13:04
Les panneaux publicitaires qui envahissent l'entrée des villes sont désormais interdits à la périphérie de certaines communes. Leur maintien est passible de 7.500 euros d'amende.
©Capture d'écran France2
PARTAGER :
-A +A

Ils sont en passe de disparaître. Désormais, les petits panneaux d'affichage publicitaire de service (hôtel, restaurant, station-service) sont interdits dans les communes de moins de 10.000 habitants, afin de lutter contre la "pollution visuelle". Seuls les sites historiques, les produits du terroir et les activités culturelles seront à présent autorisés à avoir leur publicité en entrée de ville. Au total, près de 600.000 panneaux devront être retirés.

"Il ne s’agit pas d’empêcher les activités de se faire connaître, mais de remplacer ces panneaux par une signalétique conforme au code de la route ou à celle adoptée par la ville", a expliqué Raymond Leost, administrateur à France Nature Environnement, une fédération qui bataille depuis des années sur la question de la publicité et des paysages. Ainsi, les informations sur les commerces réellement utiles aux personnes en déplacement seront retranscrites de manière beaucoup plus lisible grâce à une signalisation officielle.

Cette loi, qui vient de rentrer en vigueur, avait été votée en 2010 dans le cadre du "Grenelle de l'environnement 2",  après avoir été âprement disputée, notamment par les afficheurs. Si du côté des associations de défense du paysage, cette mesure est vue d'un très bon œil, cette loi inquiète toutefois de nombreux commerçants qui craignent d'avoir moins de visibilité et donc moins de clients, surtout en cette période estivale.

Jusqu'à présent, certaines enseignes disposaient de dérogations spéciales comme par exemple les restaurateurs, les garages ou encore les stations-service estimés utiles pour les voyageurs en déplacement. Mais face au trop grand nombre de fraudes de la part notamment des grandes enseignes, le gouvernement a décidé de réagir. En cas d'infraction, chaque afficheur s'expose désormais à 7.500 euros d'amende.

 

Les panneaux d'affichage publicitaire de service sont désormais interdits à l'entrée des villes de moins de 10.000 habitants.


Commentaires

-