Trafic d'animaux: 7 tigres morts retrouvés congelés dans une voiture au Vietnam (photo)

Trafic d'animaux: 7 tigres morts retrouvés congelés dans une voiture au Vietnam (photo)

Publié le :

Vendredi 26 Juillet 2019 - 19:54

Mise à jour :

Vendredi 26 Juillet 2019 - 20:14
© HO / ANIMALS LEBANON/AFP
PARTAGER :
-A +A

Jeudi 25, les autorités vietnamiennes ont arrêtés un trafiquant qui transportait sept tigre morts dans sa voiture, probablement en provenance du Laos. La viande de tifgre alimente un marché illégal au Vietnam et en Chine. 

Un homme a été arrêté jeudi 25 à Hanoi au Vietnam alors qu’il transportait dans son véhicule un chargement particulièrement sordide: sept cadavres de tigres, congelés et emballés par deux ou trois dans des sacs en plastique.

C’est le ministère de la Sécurité publique qui a confirmé l’information vendredi via les médias officiels. Le suspect, un certain Nguyen Huu Hue revenait, selon toute probabilité, du Laos voisin, l’un des principaux fournisseurs de ce commerce illégal.

Toujours selon les informations de l’Etat vietnamien, l’homme arrêté dirigeait officiellement une société de vente de matériel pour le BTP qui lui servait de couverture pour le trafic d’animaux sauvages.

La police locale avait déjà appréhendé plusieurs membres de ce réseau visiblement d’importance et qui est installé dans le centre du Vietnam dans une zone non loin de la frontière laotienne.

Si l’homme a été arrêté au Vietnam, c’est bien au Laos que se trouve le cœur du trafic. Ce pays enclavé dans l’Asie du Sud-Est et sans accès à la mer est une plaque tournante de ce commerce étant frontalier à la fois de la Chine et du Vietnam, deux pays où la viande de tigre est appréciée de certains consommateurs.

Jusqu’en 2016, le Laos autorisait encore l’existence des "fermes à tigres" où étaient élevés des animaux destinés ensuite à la consommation. Interdits à cette date, plusieurs établissements existent encore face à la difficulté des autorités locales à faire respecter la législation. Selon Radio Free Asia (voir ici), il existait encore fin 2017 au moins cinq établissements dans le pays pour 700 tigres destinés aux marchés chinois et vietnamien.

Mardi 23, une saisie de défense d’éléphants venant de 300 animaux a été effectuée à Singapour. La marchandise, d’une valeur estimée de 12,9 millions de dollars (11,5 millions d’euros) provenait de République démocratique du Congo et devait être acheminée vers le Vietnam.

Voir aussi:

Trafic d'animaux sauvages: les missions de la CITES, cette convention qui protège les espèces

Le trafiquant ramenait probablement les tigres du Laos (illustration).


Commentaires

-