Vêtements: comment cesser cette catastrophe écologique?

Vêtements: comment cesser cette catastrophe écologique?

Publié le 20/02/2020 à 10:12 - Mise à jour à 10:13
©Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Les aliments ont leur Nutri-score. Le modèle de lettres de notation peut-il être reproduit pour les vêtements? C’est ce que pense le gouvernement, qui entend lancer une note environnementale à apposer sur les étiquettes. Il serait temps, l'industrie du textile est une catastrophe écologique.
 
Faute de vraie conviction verte, le gouvernement en panne dans les sondages, cherche des opportunités environnementales pour se refaire une santé électorale. Et voilà que l'on parle à présent d'étiquette "verte" sur les vêtements. Cela dit, on n’est pas rendu: le ministère de la Transition écologique et solidaire a prévu encore dix-huit mois de travaux et de tests avec les professionnels de la mode pour affiner les critères qui permettront de noter nos vêtements de A à E.
 
 
285 douches pour un jean
 
L’industrie du textile fait partie des plus polluantes, juste derrière ceux des hydrocarbures et des transports. Saviez-vous dans quelles conditions a été fabriqué votre tee-shirt? ET la confection d'un jean? Il a nécessité par exemple l’équivalent de 285 douches avant d’arriver dans notre  placard.
 
Et dans le même temps, les Français achètent 60 % de vêtements de plus qu’il y a quinze ans, tout en les portant deux fois moins longtemps. Quant au recyclage des textiles, il ne concerne qu’un petit pour cent des produits achetés. 
 
C’est donc face à cette situation peu glorieuse que l’étiquetage environnemental et social des vêtements devrait être mis en place.
 
Neuf critères environnementaux 
 
En réalité, l’Ademe, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, travaille depuis plusieurs années sur un outil d’évaluation. Ce dernier prend en compte l’ensemble du cycle de vie du vêtement, et s’appuie sur neuf critères: émissions de gaz à effet de serre, toxicité aquatique, épuisement des ressources minérales, consommation d’eau, acidité dans l’eau, impact sur les ressources énergétiques, pollution photochimique, eutrophisation, impact sur la biodiversité. 
 
Pas de trace, pour l’heure, de la question sociale et des conditions de fabrication des vêtements, en particulier pour les ouvriers du Bangladesh où un vêtement sur deux vendu en Europe est fabriqué. 
 
Alors que des marques comme Decathlon et Okaïdi ont déjà pris l’initiative d’afficher des notes environnementales pour certains de leurs produits, l’étiquetage des vêtements pourrait être effectif en 2021. Il faudra encore attendre la mise en œuvre du Fashion Pact pour une harmonisation au niveau européen, prévue pour 2023. 
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les vêtements auront bientôt leur étiquette environnementale

Fil d'actualités Lifestyle