Ivre, le gilet jaune tire en l'air et fonce sur le barrage

Ivre, le gilet jaune tire en l'air et fonce sur le barrage

Publié le :

Lundi 19 Novembre 2018 - 14:45

Mise à jour :

Lundi 19 Novembre 2018 - 14:48
Un homme ivre a tiré en l'air et a foncé en voiture sur des gilets jaunes dimanche soir dans la Drôme après avoir été exclu du mouvement en raison de son alcoolémie. Il a été interpellé et placé en garde à vue.
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La mobilisation des gilets jaunes, si elle s'est passée dans le calme sur la plupart des points de blocages, a été le théâtre d'incidents à certains endroits. Dimanche 17 au soir, un manifestant écarté par ses camarades en raison de son état d'ivresse, est revenu vers le point de blocage et a provoqué un accident qui aurait pu être dramatique à Livron, dans la Drôme. 

Comme le rapporte France Bleu Drôme Ardèche, qui révèle l'information, les faits ont eu lieu dans la soirée. Un gilet jaune a tiré en l'air avec un fusil de chasse depuis sa voiture. "L'homme était ivre, ses camarades lui ont demandé de rentrer chez lui. Il n'aurait pas supporté cette mise à l’écart", a fait savoir la radio. Les autres manifestants se sont rapprochés de son véhicule et l'individu a foncé sur le barrage.

Lire aussi - Des "gilets jaunes" moins nombreux ciblent les autoroutes et les dépôts de carburant 

"Un des manifestants a été blessé aux jambes par la voiture. Les pompiers ont dû le transférer à l’hôpital", souligne France Bleu. Le gilet jaune a alors été extrait de son véhicule par les autres manifestants qui l'ont alors pris à partie et copieusement passé à tabac tandis que sa voiture a été incendiée. L'individu a finalement été "sauvé" par les forces de l'ordre qui sont intervenus pour éviter un lynchage.

L’homme âgé d'une trentaine d'années a été transporté à l’hôpital par les gendarmes, puis amené dans les locaux de la gendarmerie où il a été placé en garde à vue. Il a été entendu après avoir dégrisé ce lundi 19 au matin.

Quelque 13.000 personnes étaient rassemblées ce lundi matin sur 358 sites, selon la police, loin des 290.000 manifestants comptabilisés samedi sur plus de 2.000 sites par le ministère. Au total, 315 personnes ont été interpellées et 183 placées en garde à vue pendant le week-end, qui a fait un mort et 511 blessés dont 17 graves.

Voir:

Aisne: des gilets jaunes forcent une femme musulmane à retirer son voile

Gilets jaunes: un couple gay victime d'une agression homophobe sur un barrage

"Gilets jaunes": plus de 400 personnes blessées, dont 14 gravement selon Castaner

Un homme ivre a tiré en l'air et a foncé en voiture sur des gilets jaunes dimanche soir dans la Drôme.


Commentaires

-