Les identitaires sur la route des migrants dans les Hautes-Alpes

Blocage et communication

Les identitaires sur la route des migrants dans les Hautes-Alpes

Publié le :

Samedi 21 Avril 2018 - 16:57

Mise à jour :

Samedi 21 Avril 2018 - 17:41
Les militants de Génération identitaire ont symboliquement bloqué ce samedi le col de l'Echelle (Hautes-Alpes), sur la route des migrants entre la France et l'Italie.
©Romain Lafabregue/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une centaine de militants d'extrême droite sont montés ce samedi 21 jusqu'au col de l'Echelle, dans les Hautes-Alpes, lors d'une opération de "blocage" de la frontière, et de communication.

Les membres de Génération identitaire entendaient ainsi bloquer ce passage entre l'Italie et la France, route privilégiée des migrants venus notamment de l'Ouest de l'Afrique.

Un blocage plutôt symbolique puisque constitué d'un filet de sécurité d'1,50 m de hauteur et d'une volonté de "notifier" aux éventuels migrants qu'ils ne son pas les bienvenus et éventuellement de prévenir la gendarmerie de leur présence.

L'opération semble donc avant tout avoir pour but de mettre les idées de Génération identitaire en avant, grâce notamment à un immense drapeau "No Way" (pas question) déployé sur les pentes enneigées, et à l'évidence plus visible des hélicoptères et drones mobilisés par l'organisation que des migrants eux-mêmes. L'organisation dénonce l'inaction des pouvoirs publics.

Lire aussi: Pour les jeunes perdus de Guinée et Côte d'Ivoire, des mois d'odyssée jusqu'aux Alpes

Des stratagèmes qui risquent de ne pas décourager les migrants prêts à risquer leur vie pour un passer la frontière. Même l'hiver n'avait pas endiguer le phénomène. Après la fermeture de la frontière à Vintimille, sur la côte, les migrants ont commencé à passer par la montagne, et en particulier par la route du col de l'Echelle, longue de 16 km, qui sépare Bardonecchia de Névache, le premier village Français.

En été, les contrôles policiers sont constants, mais l'hiver, la route est fermée à la circulation et à plus de 1.700 m d'altitude, le froid et le vent deviennent les principaux obstacles. Selon la préfecture des Hautes-Alpes, 315 personnes en situation irrégulière ont été refoulées vers l'Italie en 2016, contre 1.900 en 2017

Les militants de Génération identitaire avaient déjà tenté de se faire remarquer à travers une opération de "blocage" en mer au large de la Libye, regroupant des anti-migrants européens. Mais entre les avaries et l'opposition des autorités ou des pêcheurs locaux, la mission n'avait eu qu'un impact purement médiatique.

Les militants identitaires ont dressé un filet pour barrer la route aux migrants.

Commentaires

-