"Toujours le choix": un outil interactif pour mettre en garde les jeunes contre la radicalisation djihadiste (VIDEO)

"Toujours le choix": un outil interactif pour mettre en garde les jeunes contre la radicalisation djihadiste (VIDEO)

Publié le :

Mercredi 23 Novembre 2016 - 11:40

Mise à jour :

Mercredi 23 Novembre 2016 - 11:59
Le gouvernement a lancé la semaine dernière un nouvel outil de prévention de la radicalisation basé sur l'interactivité. Pour apprendre aux jeunes, cibles des recruteurs, à repérer et déjouer cet embrigadement, la campagne les met dans la peau de Medhi ou d'Emma, afin de montrer à quel moment il est important de faire le bon choix.
©Joël Saget / AFP
PARTAGER :
-A +A

L'arrestation de plusieurs personnes soupçonnées d'avoir préparé un attentat en France dans la nuit de samedi à dimanche a provoqué la surprise parmi ceux qui connaissaient certains des interpellés. Après chaque arrestation de ce type ou identification d'auteurs d'attentats, les témoignages se ressemblent, évoquant une personne qu'on aurait "jamais cru capable de cela". Les proches s'étonnent de ne pas avoir compris, ou sont même montré du doigt pour cela.

Mais comme le rappelle la nouvelle campagne du gouvernement "la radicalisation djihadiste est le résultat d’un processus graduel et non d’un basculement soudain". Un phénomène insidieux qui repose beaucoup sur la théorie du complot, et est donc difficile à dénoncer car toute déclaration en ce sens peut être retournée comme faisant partie de ce fameux complot.

Cette nouvelle campagne de prévention de la radicalisation opte donc pour la mise en situation et l'interactivité. Elle s'adresse notamment aux jeunes et cible la radicalisation via Internet et les réseaux sociaux.

L'utilisateur est ainsi placé dans la peau de d'Emma ou de Medhi, des jeunes approchés directement et électroniquement, pour des prétextes a priori banals. Puis vient le moment où ce contact commence à leur montrer les vidéos qui font état de ce fameux complot contre l'Islam. Ils expliquent à leurs cibles qu'elles sont spéciales, que eux les comprennent et que c'est pour cela qu'ils leur montrent ces images à elles et pas aux autres.

La campagne met l'accent sur le fait qu'il existe des moments clés, des moments où il y a un choix à faire. Accepter ou non de rencontrer la personne, en parler ou non à ses amis, accepter ou non de s'isoler avec cette personne. Et comment les mauvais choix peuvent mener au pire. D'où le hashtag consacré à la campagne: #ToujoursLeChoix.

Cette expérience interactive est entrecoupée de témoignages de personnes ayant vécu la radicalisation d'un proche.

Face à l'utilisation d'Internet et des réseaux sociaux par les djihadistes à de des fins de recrutement, le gouvernement a lancé fin 2015 une contre-offensive via le site et les comptes Facebook et Twitter Stop-Djihadisme.

 

L'outil interactif permet aux utilisateurs de comprendre et de déjouer les mécanismes de recrutement des djihadistes.


Commentaires

-