A 73 ans, il est torturé et séquestré par sa femme de 30 ans plus jeune

A 73 ans, il est torturé et séquestré par sa femme de 30 ans plus jeune

Publié le :

Mercredi 01 Août 2018 - 17:54

Mise à jour :

Mercredi 01 Août 2018 - 17:57
Un retraité d'Aix-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône, a réussi à fuir de son domicile mercredi dernier alors qu'il y était séquestré et torturé depuis des mois. Les suspects, sa femme de 30 ans sa cadette et l'homme qui les avaient mis en relation ont été placés en détention provisoire.
© Philippe HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Il a réussi à s'échapper de sa prison. Un retraité de 73 ans habitant d'Aix-en-Provence a été hospitalisé mercredi 25 après des mois de séquestration à son domicile. Il est arrivé sans ses papiers à l'hôpital et a confié au personnel soignant avoir subi des actes de torture de la part de sa femme de trente ans sa cadette.

Les soignants ont alors immédiatement prévenu les forces de l'ordre qui se sont rendues au domicile conjugal. La femme a été interpellée ainsi qu'un ami du couple, celui-là même qui avait permis leur rencontre selon La Provence.

Pendant des mois, le septuagénaire a dit avoir été séquestré et torturé à son propre domicile par sa femme qui lui faisait subir des privations de nourriture. Il a aussi assuré qu'elle s'était servie d'un fer à lisser pour lui brûler les parties intimes.

A voir aussi: Vesoul - cinq marginaux torturent longuement une personne vulnérable

Une information judiciaire pour actes de torture et de barbarie a été ouverte. La femme et l'ami du couple ont été mis en examen et placés en détention provisoire face à la gravité des faits dont ils sont soupçonnés.

Selon l'article 222-1 du code pénal, "le fait de soumettre une personne à des tortures ou à des actes de barbarie est puni de quinze ans de réclusion criminelle". Mais la peine peut monter jusqu'à 20 ans lorsque ces faits sont commis sur une personne ayant une "particulière vulnérabilité, due à son âge", ou a son statut de conjoint notamment.

A lire aussi:

Caen - le sadique qui torture des chats condamné après 17 nouvelles plaintes

Pas-de-Calais - prison ferme pour avoir torturé un chien à mort

Accusé de viols, il aurait torturé son co-détenu pour qu'il avoue à sa place

Les policiers ont interpellé la femme de la victime et un ami du couple, ils ont été placés en détention provisoire.


Commentaires

-