A 8 mois, la petite fille est battue à mort par son père de 17 ans

A 8 mois, la petite fille est battue à mort par son père de 17 ans

Publié le :

Mercredi 18 Juillet 2018 - 18:44

Mise à jour :

Mercredi 18 Juillet 2018 - 18:44
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une petite fille de 8 mois a été battue à mort la semaine dernière à Des Moines aux Etats-Unis. Son père est le seul suspect dans cette affaire très violente.

Il n'explique pas son geste. Raija, une petite fille de 8 mois est morte battue à mort par son père de 17 ans, Jason, à Des Moines (Iowa) aux Etats-Unis, samedi 14. Le père de famille a été interpellé et placé en détention dans l'attente de son procès pour "meurtre au premier degré", l'équivalent d'homicide volontaire dans le code pénal de cet Etat du Midwest.

Les faits ont eu lieu au domicile conjugal alors que la mère de l'enfant était sortie faire des courses, vendredi 13, rapporte le Des Moines Register. Le père et sa fille devaient passés la journée ensemble et le drame est arrivé. Jason a emmené la petite Raija aux urgences aux alentours de 16h dans un état grave.

Voir - Il battait, humiliait et mordait la petite fille: le calvaire d'une enfant à la barre

Le personnel médical qui a pris en charge l'enfant a pu constater des blessures graves qui font froid dans le dos: multiples fractures du crâne, rupture de la rate, des côtes cassées et hémorragie de la rétine. La petite fille a succombé à ces multiples traumatismes le lendemain.

Un des médecins qui s'occupait d'elle a rapidement expliqué aux forces de l'ordre que ces blessures étaient sans conteste "dues à une agression délibérée et ne pouvaient être expliquées comme involontaires ou accidentelles".

Son père Jason, qui serait l'auteur de cet acte de maltraitance, a été interpellé dans la foulée. Il a confirmé qu'il était seul avec la jeune enfant lors de la journée mais a été incapable d'expliquer la provenance des blessures de sa fille. Il a plaidé non-coupable à sa mise en examen pour meurtre. Sa caution est fixé à 750.000 dollars. Une audience préliminaire, où il sera entendu sous le régime d'une personne majeure, est prévue pour le 25 juillet.

Lire:
Ses parents hébergeaient le pédophile qui l'a violée: elle attaque l'Etat

Tuerie à Pau: la mère de famille massacrée était en instance de divorce

 

La petite Raija a été littéralement massacrée.

Commentaires

-