Accident de Bavincourt: trois ans et demi de prison pour le chauffeur sous l'emprise de la morphine et de l'héroïne

Accident de Bavincourt: trois ans et demi de prison pour le chauffeur sous l'emprise de la morphine et de l'héroïne

Publié le :

Mardi 25 Avril 2017 - 07:13

Mise à jour :

Mardi 25 Avril 2017 - 08:00
©Denis Charlet/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En novembre 2016, son camion rempli de betteraves avait percuté un bus rempli d'enfants. La conductrice était morte et un jeune garçon a dû être amputé de deux membres. Le chauffeur fautif était drogué et visiblement pas en état de conduire. Il vient d'être condamné.

Le verdict est tombé. Grégory Vasseur, 36 ans, le chauffeur qui conduisait le poids lourd qui a percuté un bus rempli d’enfants le 14 novembre 2016 à Bavincourt dans le Pas-de-Calais a été condamné à trois ans et demi de prison. L’accident avait provoqué la mort de la conductrice du car et un enfant, gravement touché, a dû être amputé des deux pieds. Circonstances particulièrement aggravante, Grégiry Vasseur était, selon les analyses toxicologiques, sous l’emprise de l’héroïne et de la morphine lorsqu’il a pris le volant de son camion rempli de betteraves.   

Mais le procès a été très loin de satisfaire les 21 parties civiles à ce procès qui critiquent l’attitude de l’accusé et son manque d’explications. Et pour cause: le chauffeur routier prétend souffrir suite à l’accident d’une sérieuse amnésie et de ne plus se souvenir des circonstances du drame. Blessé lui-même dans l’accident, et plongé dans l’inconscience, ses souvenirs les plus récents à son réveil dataient… de 2004.

L’accusé a reconnu à la barre qu’il souffrait au moment du drame d’un état de fatigue avancé, que ses collègues prétendent avoir remarqué (bien qu’il ne se souvienne plus que ces derniers le lui ait signalé). Mais il nie avoir pris des produits stupéfiants. Il assure que la morphine provient probablement d’un traitement médicamenteux, pour lequel il n’a aucun justificatif. Quant à l’héroïne, s’il reconnaît être un ancien toxicomane, il jure ne plus avoir touché à cette drogue depuis longtemps.

Le procureur avait requis cinq ans de réclusion contre le chauffeur. Il sera finalement condamné à trois ans et demi et interdiction d’exercer de nouveau un métier en lien avec la conduite. Son avocat a annoncé sa volonté de faire appel.

Le choc avait été violent, tuant la conductrice du bus.


Commentaires

-