Accusé de plus de 900 viols et agressions sexuelles sur des mineures, il devient "le pire pédophile de Russie"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 10 janvier 2018 - 16:18
Image
Des policiers russes à Sotchi, dans le sud de la Russie, le 19 juin 2017
Crédits
© Patrik STOLLARZ / AFP
Viktor Lishavsky a été incarcéré en juin mais depuis, de nouvelles accusations ont été proférées à son encontre.
© Patrik STOLLARZ / AFP
Viktor Lishavsky a été arrêté en juin dernier en Russie et est accusé d'avoir commis plus de 900 viols et agressions sexuelles sur des petites filles dont il avait la garde. Son identité a été dévoilée lundi. S'il est reconnu coupable lors de son procès, il deviendra "le pire pédophile de Russie".

Les services sociaux de Khabarovsk, dans l'est de la Russie, le prenaient jusque-là pour un homme sans problème. Pourtant depuis juin dernier, des témoignages s'additionnent et accablent Viktor Lishavsky qui est aujourd'hui accusé de plus de 900 viols et agressions sexuelles.

Cet homme de 37 ans, marié et père de trois enfants, a accueilli des enfants dans un appartement qu'il payait avec des subventions de l'Etat qu'il recevait en tant que parent adoptif. Durant cinq ans, il a donc hébergé neufs mineures dans cet hébergement qui lui servait en fait de "harem personnel".

A voir aussi: Tours: un père de deux enfants arrêté pour des viols, il assure que les victimes étaient "consentantes"

Chaque jour, il travaillait dans un atelier de réparation de chaussures selon le Daily Mail qui a relaté l'affaire lundi 8, alors qu'elle avait pris une ampleur sans précédent. Mais la nuit, "il attaquait régulièrement les adolescentes" dont il avait la garde, toutes étaient âgées de moins de 14 ans.

Les services sociaux de sa région n'avaient jamais eu rien à redire sur son comportement, sa famille a d'ailleurs été décrite comme "une famille sans problème". L'homme, qui avait une grande partie de sa dentition remplacée par des dents en or, avait même reçu des éloges quant à l'éducation de ses enfants.

C'est le témoignage d'une de ses filles adoptives qui a a permis de mettre à jour ses agissements. Elle avait fini par se confier à l'un de ses professeurs qui avait directement signalé Viktor Lishavsky aux autorités compétentes. Les policiers avaient alors commencé à enquêter sur lui et il semblerait qu'au sein de ses victimes, les langues se soient déliées.

Et en juin, l'homme était incarcéré dans l'attente de son procès: il était alors accusé de 729 crimes sexuels, tous perpétrés sur des mineures qui étaient devenues au fil des mois ses "esclaves sexuelles".

Aujourd'hui, les charges contre lui se sont encore alourdies puisque 248 accusations de viols ont été enregistrées, 358 agressions sexuelles violentes sur des filles de 13 ans ou moins, durant lesquelles il n'hésitait pas à menacer ses victimes de mort, ont aussi été recensées.

A voir aussi: Amiens: condamné pour viol, il abusait de sa fille dans le parloir de la prison

En plus, 22 agressions contre des filles de moins de 14 ans sont à dénombrer en plus de 11 autres viols ou agressions sexuelles brutales.

En tout, Viktor Lishavsky est donc accusé de 919 chefs d'accusation. Sa femme Olga, avec qui il était donc père adoptif, n'a été accusée d'aucun crime.

S'il est reconnu coupable lors de son procès, il deviendra "le pire pédophile de Russie" en terme de nombre d'exactions.

À LIRE AUSSI

Image
Police Voiture Nuit
11 ans, enlevée et violée par deux hommes à Magny-le-Hongre
Une fillette de 11 ans a été violée dimanche par deux inconnus qui l'ont brièvement enlevée à Magny-le-Hongre en Seine-et-Marne. Les deux hommes sont activement recher...
28 novembre 2017 - 16:28
Société
Image
Bordeaux, au splendide coeur XVIIIe siècle classé par l'Unesco, a mis les bouchées doubles pour atti
Bordeaux: la ville touchée par une série de viols, la police appelle les femmes à la prudence
Depuis le mois de septembre, la ville de Bordeaux a été touchée par six affaires de viols visant des jeunes femmes sortant de soirée et alcoolisées. La police appelle ...
21 décembre 2017 - 18:41
Société
Image
Un policier en uniforme.
Trappes: une petite fille de 11 ans violée par un quadragénaire dans un bosquet
Une fillette de 11 ans, membre de la communauté tibétaine, a été victime vendredi soir d’un viol à Trappes dans les Yvelines. L'agresseur a pris la fuite.L'émotion est...
14 octobre 2017 - 17:51
Société