Ado séquestrée et forcée à se prostituer, libérée par le Raid: son portable géolocalisé grâce à un SMS de détresse à sa mère

Ado séquestrée et forcée à se prostituer, libérée par le Raid: son portable géolocalisé grâce à un SMS de détresse à sa mère

Publié le :

Mardi 11 Avril 2017 - 12:35

Mise à jour :

Mardi 11 Avril 2017 - 12:54
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le Raid a interpellé quatre personnes dimanche lors d'une opération à Savigny-le-Temple. Elles sont soupçonnées d'avoir séquestrer et forcer à se prostituer une jeune fille de 16 ans qui a pu prévenir sa mère par texto, déclenchant l'intervention des forces de l'ordre.

"Prostrée", "en état de choc" et vêtue d'un simple maillot de bain, les policiers d'élite du Raid ont délivré dimanche 9 une adolescente de 16 ans, séquestrée et forcée de se prostituer à Savigny-le-Temple par quatre personnes.

Selon le journal Le Parisien qui rapporte les faits, l'adolescente avait quitté le domicile de ses parents qui habitent Besançon il y a peu, avec leur accord, pour rejoindre son petit ami à Toulon, dans le sud de la France. Dimanche matin, la mère de la victime a reçu un SMS inquiétant dans lequel sa fille explique être retenue de force par des hommes armés qui l'oblige à se prostituer.

Parallèlement, elle relaie sur son compte Snapchat plusieurs messages "où elle évoque des armes de poing et explique être prisonnière dans un appartement, avant que son téléphone ne soit coupé soudainement" selon le journal.

A la reception de ce SMS de détresse, sa mère a immédiatement prévenu le commissariat de Besançon pour alerter les forces de l'ordre sur la terrible situation de sa fille. Elle a également contacté celui de Moissy-Cramayel, dont dépend Savigny-le-Temple. Les policiers ont pris l'affaire très au sérieux et ont dépêché sur place un équipage chargé de faire les premières vérifications d'usage discrètement afin de s'assurer qu'il ne s'agissait pas d'un canular. Grâce à la géolocalisation du téléphone, les forces de l'ordre ont pu déterminer avec exactitudes où était détenue la victime.

Parallèlement, son petit ami a été interrogé à Toulon. Il indique non seulement être sans nouvelle de son amie, mais assure également avoir reçu des messages tout aussi inquiétant sur le réseau social Snapchat.

Dans la soirée, un important dispositif de police est déployé autour du logement soupçonné d'abriter les kidnappeurs et la victime. A 19h30, les hommes du Raid lancent l'assaut et libèrent rapidement l'adolescente vêtue d'un simple maillot de bain. Les policiers d'élite interpellent également trois hommes, âgés de 23, 24 et 25 ans ainsi qu'une femme de nationalité brésilienne. Dans le logement, des préservatifs neufs et usagés sont retrouvés ainsi qu'une arme de poing et un chargeur approvisionné.

La jeune victime a été hospitalisée dans la soirée de dimanche aux urgences gynécologiques avant d’être confiée à une famille d’accueil, le temps que ses parents arrivent. Elle a été longuement entendue lundi 10 par les forces de l'ordre qui tentent de comprendre comment elle a pu se retrouver séquestrer en région parisienne alors qu'elle se rendait à Toulon.

A la reception de ce SMS de détresse, sa mère a immédiatement prévenu le commissariat de Besançon pour alerter les forces de l'ordre sur la terrible situation de sa fille.

Commentaires

-