Adolescente de 17 ans tuée à coup de couteau: les règlements de compte en hausse à Marseille

Criminalité

Adolescente de 17 ans tuée à coup de couteau: les règlements de compte en hausse à Marseille

Publié le :

Lundi 26 Juin 2017 - 11:34

Mise à jour :

Lundi 26 Juin 2017 - 14:08
Une adolescente de 17 ans a été tuée par un coup de couteau à l'abdomen, lors d'un règlement de compte, dimanche soir dans le quartier de la Joliette, à Marseille. Malgré le nombre d'homicides et de vols en baisse à Marseille, la ville souffre d'une forte hausse de la violence en réunion.
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La délinquance change de visage à Marseille. Les autorités s'inquiètent fortement d'une montée des atteintes volontaires à l'intégrité physiques. Sur la seule ville de Marseille, le nombre de règlements de comptes a explosé passant de 13 en 2015 à 22 en 2016, soit une hausse de 69,2%, et sont de plus en plus meurtrier. Ces passages à tabac ont entraîné la mort de 25 personnes en 2016 contre 14 en 2015 (+78,6%) selon les autorités marseillaises.

Un chiffre malheureusement illustré par l'actualité. En effet, une jeune adolescente de 17 ans a été assassiné lors d'un règlement de compte dimanche 25 au soir dans le quartier de la Joliette, à Marseille. Blessée à l'abdomen, la victime était en arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des marins-pompiers, qui ne sont pas parvenus à la réanimer.

En revanche, le nombre d'homicides a baissé passant de 39 en 2015 à 35 en 2016 (soit -10,3%). Le plan, entrepris en 2012 par les autorités, pour réduire le nombre de vols a donc montré une certaine efficacité. La ville qui souffrait énormément des vols de sac à main, des pickpockets et des vols à l'arrachée, a vu le nombre d'atteintes aux biens baissé de 3,7% par rapport à 2015. Malgré une légère hausse des cambriolages de logements (+1,9%), les cambriolages de locaux, industriels ou commerciaux ont baissé de 15%, les vols avec violence ont chuté de 6% et les vols liés aux véhicule à moteur de 10,5%.

Autre évolution dans la criminalité à Marseille: la violence intra-familiale connait une forte hausse. Cette "violence qui était l'objet de bien des tabous voilà quelques années", selon l'ancien Préfet de police Laurent Nunez, représentent 29% de l'ensemble des violences recensées à Marseille, 40% des coups et blessures volontaires et 19% des violences sexuelles. 

A Marseille, la violence change de visage, la violence en réunion augmente.

Commentaires

-