Aéroport d'Orly: un ministre algérien fouillé, Alger proteste

Aéroport d'Orly: un ministre algérien fouillé, Alger proteste

Publié le :

Lundi 19 Octobre 2015 - 09:36

Mise à jour :

Lundi 19 Octobre 2015 - 09:58
©Rafael Ben Ari/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alger a annoncé avoir convoqué l'ambassadeur de France à Alger pour protester contre la fouille dont a fait l'objet samedi 17 Hamid Grine, le ministre algérien de la Communication à l'aéroport d'Orly.

Il n'aurait pas reçu un très bon accueil. Le ministre algérien de la Communication, Hamid Grine, aurait été fouillé et malmené par les policiers français lors de son arrivée sur le sol français à l’aéroport d’Orly à Paris. Selon le quotidien TSA, le ministre aurait été "fouillé au corps" et ses bagages auraient "été passés au scanner malgré ses protestations".

Face à ces agissements, le représentant de la République française en Algérie Bernard Emié a été convoqué par le ministère des Affaires étrangères, dimanche 18, au lendemain de la fouille dont a fait l'objet Hamid Grine, membre du gouvernement algérien et détenteur d'un passeport diplomatique. "Le directeur général du protocole a signifié à son interlocuteur français le caractère inacceptable du traitement réservé à un ministre de la République", est-il ainsi indiqué dans un communiqué du gouvernement.

Le diplomate français a également eu vent de "la réprobation des autorités algériennes de toutes attitudes contraires aux usages diplomatiques qui sont en inadéquation flagrante avec la qualité des relations entre l'Algérie et la France et l'ambition partagée par les deux pays de les hisser au niveau du partenariat d'exception". En parallèle, les services de la diplomatie algérienne ont demandé à l'ambassadeur de France "d'indiquer à son gouvernement qu'il est nécessaire que les mesures adéquates soient prises pour que tels incidents inacceptables ne se reproduisent pas à l'avenir".

D'autant que cet épisode malencontreux n'est pas le premier du genre. Deux cas similaires avaient déjà été enregistrés par le passé. Avant lui, Abdeslam Bouchouareb, ministre de l'Industrie et des Mines et Abdeladjid Tebboune, ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, auraient déjà subi le même sort. 

 

Un ministre algérien a été fouillé samedi 17 à l'aéroport d'Orly. (Photo d'illustration)


Commentaires

-